C'est une véritable épidémie : nos lignes mobiles sont inondées de faux SMS envoyés par des escrocs se faisant passer pour Netflix, la CPAM, Crit'Air et bien d'autres. Voici comment signaler ces messages pour éviter qu'ils nuisent à d'autres.

« Netflix : votre dernier paiement a été refusé, veuillez confirmer vos informations de paiement ou votre compte sera suspendu ». Ces derniers jours, vous avez peut-être reçu un SMS de ce type, accompagné d'un lien à cliquer, de la part d'un numéro en 06 ou 07. Ou un autre, vous invitant à acheter d'urgence une vignette Crit'Air. Ou encore une invitation de la CPAM à renouveler votre carte Vitale.

Dans tous les cas, méfiance : il s'agit de faux SMS, destinés à vous dérober de l'argent. La stratégie des escrocs à l'origine des messages est la suivante. Ils commencent par chercher un « hameçon », un prétexte susceptible de susciter une réaction urgente : la crainte, par exemple, de ne plus pouvoir regarder votre série préférée, ou de ne plus pouvoir circuler avec votre voiture, ou encore de ne plus être remboursé de vos frais de santé. Puis ils créent un site ressemblant comme deux gouttes d'eau à celui de l'entreprise ou de l'institution dont ils usurpent l'identité. Enfin, ils vous invitent à fournir des informations sensibles : un nom, une adresse, une adresse mail et surtout vos identifiants de carte bancaire. Des données qu'ils utiliseront ensuite pour débiter votre compte à votre insu, par des achats en ligne ou en magasin, des virements ou des retraits DAB.

En 2020, au moins 1,3 million de ménages (soit près d'un sur 20) ont été victimes d'une escroquerie bancaire. Le phénomène est donc massif et tend encore à s'intensifier en 2022, d'après les dernières statistiques de la police et de la gendarmerie.

Les opérateurs mobiles mobilisés

Savoir repérer ces fraudes est essentiel. Les dénoncer pour éviter que d'autres tombent dans le piège est tout aussi important. Les opérateurs mobiles se sont fédérés pour créer le 33700, un service de lutte contre les messages SMS indésirables. Et cela ne prend que quelques secondes.

  • Premier temps : transférez le message au numéro 33700, sans ajouter de commentaires. C'est totalement gratuit.
  • Deuxième temps : vous recevez une réponse du 33700, qui vous invite à renvoyer le numéro de téléphone qui vous a sollicité. Le signalement est alors terminé
  • Troisième temps : vous pouvez bloquer, depuis votre mobile, le numéro qui vous a envoyé le message.
Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Votre signalement est ensuite envoyé à l'opérateur mobile émetteur du numéro utilisé, ainsi qu'à votre opérateur mobile. Ajoutés à d'autres, il permet à ces derniers de prendre les mesures nécessaires : couper le numéro concerné, voire déposer une plainte auprès des services de police.

Dernière précision : le 33700 ne concerne pas que les tentatives d'arnaques. Vous pouvez également l'utiliser pour signaler des messages commerciaux non sollicités : une société n'a pas le droit de vous contacter si vous n'avez pas donné votre accord express pour l'y autoriser.