Érigé en geste barrière pour limiter la propagation du coronavirus, le paiement sans contact par carte bancaire s’est inscrit dans le quotidien des consommateurs. Son utilisation explose selon un bilan dressé pour l'année 2020 et publié ce mardi.

Se taper le coude, mettre un masque ou encore s’asperger les mains de gel hydro-alcoolique… Gestuellement, l’année 2020 a été des plus créatives. En matière de consommation, aussi, la pandémie a modifié la manière dont vous utilisez votre carte bancaire. Plus précisément, le coronavirus a accéléré les évolutions à l’œuvre, comme la montée du sans contact. C’est l’un des enseignements du bilan annuel, diffusé ce mardi 23 février, du Groupement des cartes bancaires, qui opère le système de paiement CB.

Ainsi, en 2020, sur les 11,8 milliards de transactions par carte bancaire passées par CB, 4,6 milliards ont été payées en sans contact. C’est 2 fois plus qu’en 2018, année durant laquelle les règlements en sans contact avaient franchi le cap des 2 milliards de paiements. En 2019, la puce NFC des cartes avait permis de payer 3,4 milliards de fois, sur un total de 12,4 milliards de paiements CB.

Il faut dire que l’usage de cette technologie a été largement perçue comme un geste barrière contre la propagation du Covid-19. En ce sens, dans le cadre du baromètre annuel du Groupement sorti fin 2020, 20% des sondés déclarent avoir utilisé pour la première fois le sans contact à l’occasion de la crise sanitaire et 93% des utilisateurs réguliers assurent avoir payé ainsi encore plus fréquemment.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Cet engouement a été aussi boosté par le relèvement à 50 euros du plafond d’utilisation décidé au printemps dernier (contre 30 euros précédemment). Preuve que ce changement est rapidement entré dans les mœurs : 6 transactions sur 10 d’une valeur inférieure à 50 euros ont été réglées en sans contact. « Plus de la moitié des paiements CB sont désormais réalisés en mode sans contact par carte ou mobile dans les magasins, témoignant de la confiance et l’adoption des porteurs et des commerçants CB vis-à-vis de ce mode de paiement », se réjouit le Groupement des cartes bancaires.

Lire aussi : Paiement sans contact : ce qu'il faut savoir pour régler jusqu'à 50 euros