D'un côté, des consommateurs toujours moins adeptes des espèces ; de l'autre, des commerçants qui acceptent la carte, mais parfois à reculons : c'est le panorama qui ressort d'un sondage publié jeudi par la fintech SumUp.

L'étude (1) confirme un fait bien connu : les Français n'apprécient guère de transporter du cash. Ainsi, vous êtes 1 sur 4 (24%) à ne jamais avoir d'espèces sur vous. Et parmi ceux qui en ont, 45% en limitent le montant à 30 euros ou moins.

L'alternative favorite est bien sûr la carte bancaire, privilégiée par 39% des sondés pour leurs achats du quotidien. Si le cash reste très largement utilisé pour les petites dépenses (café, boulangerie, marché), la carte grignote grâce au paiement sans contact. Ce dernier, toutefois, est encore loin d'être généralisé : 4 commerçants sur 10 ne le proposent pas encore.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Les refus de paiements par carte persistent

Plus généralement, les commerçants font preuve de moins d'enthousiasme que les consommateurs pour la carte bancaire. S'ils sont presque tous capables de l'accepter - 97% des commerçants de proximité disposent d'un terminal - ils sont encore nombreux à mettre des limites aux paiements, notamment de montants. 59% des consommateurs interrogés déclarent ainsi s'être déjà vu refuser un paiement par carte, le plus souvent chez un buraliste.

Lire aussi : Carte bancaire : pourquoi certains buralistes la refusent-ils encore sous 10 euros ?

Pourquoi ces refus ? Pour une question de coût : la moitié des commerçants se plaint en effet de la complexité des frais annexes engendrés par un paiement par carte (abonnement, frais de transaction, etc.), qui créent un flou sur le poids financier à supporter. Ils prennent toutefois un risque en faisant cela : dans ce cas de figure, le consommateur décide, plus d'une fois sur 3, d'abandonner son achat.

A consulter : les conditions pour obtenir une carte bancaire gratuite

(1) Sondage OpinionWay pour SumUp, réalisé auprès d'un échantillon de 1 023 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 29 au 30 janvier 2020.