Cartes Bancaires CB, groupement d’intérêt économique qui traite l’immense majorité des paiements par carte en France, annonce dans un communiqué qu’il va prochainement octroyer un agrément à une solution de paiement utilisant la biométrie. Une première pour ce mode d’authentification, qui pourrait remplacer à terme l’usage du code confidentiel à 4 chiffres.

Va-t-on bientôt pouvoir dire au revoir au code confidentiel à 4 chiffres qui nous permet aujourd’hui de valider nos retraits et paiements par carte bancaire ? Ce n’est sans doute pas encore pour demain. Mais de nouveaux modes d’authentification sont effectivement en cours d’expérimentation. Parmi eux, beaucoup reposent sur la biométrie, c’est-à-dire sur l’utilisation des caractéristiques biologiques d’une personne : les empreintes digitales, l’empreinte vocale ou l’aspect de l’iris de l’œil, notamment.

Principal avantage pour les usagers et surtout pour les commerçants, outre un gain de temps au moment du paiement : ces techniques permettent de sécuriser la transaction - et donc de prévenir potentiellement les fraudes - en garantissant la présence du porteur de la carte au moment de la transaction. Mais l’intégration de la biométrie dans les processus de paiement soulève aussi certaines craintes, notamment en matière de respect de la vie privée. Ce qui explique que ces techniques en restent encore au stade de l’évaluation.

D’ici la fin de l’année 2014

Les choses évoluent, toutefois. Le groupement d’intérêt économique GIE Cartes Bancaires, organisme qui appose le logo CB sur les cartes bancaires et traite l’essentiel des transactions par carte bancaire en France, vient d’annoncer dans un communiqué qu’il allait prochainement délivrer un agrément à une méthode d’authentification biométrique. Cette solution, basée sur un standard défini par l’association internationale Natural Security Alliance, permet de valider un paiement ou un retrait d’argent en posant simplement son doigt sur un lecteur biométrique, sans nécessité de présenter une carte bancaire.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

« Le premier agrément CB portera sur l’association de la biométrie avec une puce insérée dans un porte-clefs. L’intégration de cette puce dans la carte micro-SD d’un téléphone est également étudiée », détaille le communiqué de CB. « Très pratique, l’utilisateur gardera sur lui ce porte-clefs ou ce téléphone (dans une poche, dans un sac) et n’aura pas besoin de le rechercher ou de le présenter pour effectuer un paiement ou un retrait. » Cette solution garantit, toujours selon CB, le respect de la vie privée : « (…) Aucune base de données ne centralise les données biométriques de l’utilisateur, celles-ci restant dans la puce intégrée dans le porte-clefs ou le téléphone ».

Pour autant, sa mise en œuvre concrète ne devrait pas intervenir à très court-terme. « Cette technologie doit respecter toutes les exigences du système CB et notamment les exigences de robustesse, de sécurité et d’interopérabilité, fondements essentiels de la confiance que l’on accorde aux produits CB », explique Gilbert Arira, le directeur général du groupement. « C’est notamment sur ces points que nous travaillons en relation avec Natural Security Alliance. Le projet avance rapidement puisque les premières solutions de paiement intégrant la biométrie devraient recevoir l’agrément CB d’ici la fin de cette année 2014. »