Entre la carte bancaire et les portefeuilles électroniques mobiles, pour l’heure, le match n’existe pas, selon un sondage Ipsos-Elia consulting. 87% des Français ne seraient pas prêts à troquer leur carte bancaire pour le seul smartphone comme moyen de paiement.

Régler les achats du quotidien sans même sortir la carte bancaire, simplement à l’aide d’un téléphone portable ? C’est d’ores et déjà possible grâce aux applications proposées par certaines banques, même si cela reste encore au stade de l’expérimentation. 86% des Français connaissent l'existence de cette nouvelle manière de payer, selon un sondage réalisé par Ipsos (1) pour Elia consulting et publié aujourd’hui. Or 54% des sondés possèdent un smartphone, qui permet donc d’accéder aux applications en question.

Cependant, lorsque l’on interroge ces mêmes personnes sur l’opportunité de « payer directement [leurs] achats sur internet ou en boutique avec [leur] téléphone mobile », sept sur dix répondent qu’ils ne sont pas prêts. Quant à l’idée d’abandonner la carte bancaire pour régler tous les achats à l’aide du smartphone, cela paraît inconcevable pour 87% des sondés.

Les Français sceptiques sur la sécurité du mobile

Pourquoi tant de frilosité ? Les Français ont peur de se faire voler en utilisant un porte-monnaie électronique. Invités à choisir deux réponses dans une série d’affirmations, les sondés ont massivement associé le paiement par smartphone à une absence de sécurité : « On ne sait pas si nos données bancaires sont correctement sécurisés » (45%) ; « Cela encourage le vol de téléphone mobile » (43%) ; « En cas de perte ou de vol, on se retrouve vite en difficulté » (41%). L’idée que le e-wallet rend « plus dépendant au téléphone mobile » n’arrive qu’en quatrième fois à 27%, loin devant des considérations d’ordre pratique.

Est-ce le fait de payer avec un mobile en magasin qui leur fait peur ? Non, à en croire l'étude : 59% des sondés ouverts au paiement par smartphone useraient d’un portefeuille numérique mobile indifféremment sur internet et en boutique. 29% des sondés répondent même « plutôt en magasin ».

Jusqu'à 130 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

La banque, caution de fiabilité

Autre illustration du manque de confiance des Français dans la fiabilité du paiement via un smartphone, ils ne se risqueraient pas à réaliser de gros achats. Les répondants se déclarant prêts à régler avec leur mobile et clairement au fait de cette technologie associent à 54% ce mode de paiement avec « des montants plutôt faibles ». Seulement 2% de ces sondés bien informés l’associent avec des montants élevés, 44% d’entre eux évoquant « des montants de toute sorte ».

Comment rassurer les Français ? Ipsos a demandé à ceux qui étaient prêts à payer avec leur mobile ce qui pourrait les inciter à franchir le pas. Le fait que la solution soit développée par une banque les inciterait bien plus largement (77%) que si celle si était proposée par un « acteur majeur d’internet » (12%) ou une enseigne commerciale (11%). Autre piste : « Plus un consommateur est équipé de longue date d’un smartphone, plus il est susceptible de payer via celui-ci », affirme Jean-Philippe Poisson, associé chez Elia Consulting dans un communiqué.

Car il ne faut pas compter uniquement sur la nouvelle génération pour faire évoluer les mœurs. Contrairement aux idées reçues, les jeunes ne se montrent pas plus ouverts au paiement par smartphone. S’ils se disent légèrement plus au fait de cette technologie que leurs aînés, ils apparaissent par ailleurs quasiment aussi frileux que l’ensemble des sondés, quelle que soit la question.

(1) Etude réalisée sur internet du 8 au 10 octobre 2013 auprès de 1.000 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.