Pour éviter que les agences bancaires se transforment en cluster épidémique, certaines banques étrangères ont mis en œuvre des protocoles sanitaires stricts pour limiter le risque de contamination.

En France, les agences bancaires, restées ouvertes, se sont réorganisées pour respecter les mesures barrières, en incitant les clients à formuler leurs demandes par téléphone ou par mail et à limiter leurs déplacements en agence. A défaut, les personnes n'ayant d'autre choix que de venir doivent privilégier la prise de rendez-vous afin de mieux maîtriser la circulation, explique la Fédération bancaire française.

Depuis le reconfinement, il y a eu quelques loupées, d’après les syndicats. Par exemple, dans une communication adressée aux délégués syndicaux du SNB/CFE-CGC, que MoneyVox a pu consulter, son président national Frédéric Guyonnet les invite à muscler le ton envers leur direction pour, notamment, faire appliquer la recommandation télétravail et l’organisation de rendez-vous par visio.

A l’étranger, des banques ont pris d’autres initiatives, parfois plus radicales, pour protéger les clients susceptibles de contracter une forme grave du coronavirus, comme l’a repéré Sémaphore Conseil dans une étude sur le thème de « l’agence bancaire de demain ».

Lire aussi : Horaires, rendez-vous, distributeur... Les solutions de votre banque face au coronavirus

Des heures réservées aux personnes âgées et fragiles

Ainsi, au Royaume-Uni, l’enseigne mutualiste Nationwide, qui revendique 15 millions de clients, a annoncé en mars dernier que 100 agences allaient adapter leurs horaires pour accueillir la population fragile. Au lieu d’ouvrir à 9 heures, celles-ci ont ouvert dès 8 heures, réservant cette heure matinale aux personnes de plus de 70 ans et à celles souffrant de problèmes de santé. En plus de bénéficier d’une affluence réduite, ces personnes profitent du nettoyage en profondeur réalisé la veille au soir, met en avant l’établissement.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

« Outre-Manche, chacun a sa réponse à la crise sanitaire. Santander a ouvert une ligne téléphonique dédiée pour les clients nécessitant un soutien financier », évoque également Sémaphore Conseil.

Un protocole sanitaire très strict

Autre pratique relevée par ce cabinet d’étude spécialisé en bancassurance : le protocole strict mis en place dans les agences d’UOB. En avril, outre des plages horaires réservées à l’accueil des personnes vulnérables, cette banque singapourienne a nommé des salariés chargés de veiller à ce que les visiteurs restent éloignés les uns des autres. « Certains employés d'agences auront pour rôle de maintenir la distanciation sociale en accompagnant les clients durant toute leur visite », précise l’étude de Sémaphore Conseil.

De plus, avant d’entrer dans la banque, la température de chaque client était scrutée afin de détecter les fiévreux, principal symptôme du coronavirus. Un fichier de suivi des personnes entrant et sortant des agences a également été mis en place, dans le but de remonter si besoin les chaînes de contamination.