Les banques font partie des établissements qui ont le droit d’ouvrir pendant le confinement. Les agences vont donc continuer à accueillir les clients, dans le respect des normes sanitaires, mais uniquement pour les opérations ne pouvant être effectuées à distance.

Comme en mars dernier, les « activités financières et d’assurance » figurent sur la liste, publiée ce matin par décret (1), des « magasins de vente » autorisés à ouvrir malgré le confinement. Cela vaut donc pour les agences bancaires (et leurs distributeurs de billets), mais aussi pour les points de vente physiques des assureurs et des mutuelles.

Contactée, la Fédération bancaire française (FBF) nous a confirmé que les banques françaises allaient assurer « la continuité de leur activité, sur tout le territoire » pendant la période de confinement. Comme en mars-avril dernier, les agences bancaires vont donc, sauf exception, rester ouvertes « dans des conditions de sécurité sanitaire pour les collaborateurs et leurs clients », précise la FBF. La fédération rappelle que, depuis le début de la crise sanitaire, elles « ont adapté leur accueil et leurs équipements (marquage au sol, pose de plexiglas, gel hydroalcoolique, nettoyage régulier, filtrage des entrées, etc.) ».

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Les passages en agence, toutefois, doivent se limiter aux opérations ne pouvant être effectués à distance. Pour le reste, « les contacts téléphoniques, par mail et les opérations à distance, notamment via les applications mobiles » seront privilégiés, annonce la fédération.

(1) Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire