Plus de 55 000 intermédiaires en assurance, banque et finance sont immatriculés en France selon l’Orias, qui a présenté son rapport annuel 2016. Plus d’un tiers des intermédiaires multiplient les casquettes.

Un tiers des courtiers et autres conseillers en gestion de patrimoine immatriculés à l’Orias (1) cumulent les statuts d’intermédiaire en assurance (IAS) et d’intermédiaire en opérations de banque et services de paiement (IOBSP). Parmi eux, certains cumulent même ces deux statuts avec un troisième voire un quatrième : conseiller en investissements financiers (CIF) et agent lié de prestataire de services d’investissement (ALPSI).

Précisément, 37% des conseillers financiers immatriculés à l’Orias bénéficient de plusieurs casquettes, ce qui leur permet de proposer à leurs clients aussi bien des produits bancaires que des assurances-vie, par exemple. Pour les deux tiers restants, c’est le statut d’intermédiaire en assurance (IAS) qui domine très largement (48%), devant le statut d’IOBSP (12%).

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Au 31 décembre 2016, l’Orias recense 55 618 intermédiaires immatriculés, pour 93 606 inscriptions au total, ce qui illustre bien, là encore, la prépondérance du cumul de statuts. La population de courtiers et CGP a augmenté de 4% en 2016, une progression similaire à celle de l’année précédente.

Lire aussi : Courtier, CGP, banquier : quel conseiller financier, pour quoi faire ?

(1) Organisme tenant le registre unique des intermédiaires en assurance, banque, et finance.