Comme annoncé voici un mois, l’enseigne de grande distribution a lancé la commercialisation de son compte courant C-zam ce mardi 18 avril. Une offre calibrée pour bousculer le marché des comptes bancaires.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Un mois avant le lancement d’Orange Bank, scruté par tout le milieu bancaire, Carrefour dégaine ce mardi son compte courant avec carte Mastercard, accessible sans condition de revenus mais sans possibilité de découvert. Une offre payante, à prix réduit : 5 euros à l’ouverture puis 1 euro par mois. Ce positionnement s'approche clairement du « compte sans banque » distribué par les buralistes, le Compte Nickel, récemment racheté par BNP Paribas.

Lire aussi : Le compte courant de Carrefour Banque est-il nickel ?

D’emblée, Carrefour affiche une importante force de frappe : des points de vente dans l’ensemble de son réseau de super et hypermarchés, dans ses magasins de proximité et agences Carrefour Banque, ainsi que sur internet. Interrogé sur la commercialisation des coffrets C-zam (prononcez « sésame ») dans ses 3.000 magasins, le service presse de Carrefour a confirmé un déploiement d’ampleur, dans tous ses points de vente, dès ce 18 avril.

Le groupe de grande distribution promet une activiation du compte en « 10 minutes », « à condition de disposer des pièces justificatives à portée de main » comme le précisait en mars à cBanque Julien Jaillon, directeur général de Carrefour Banque. Si ce dernier refusait de livrer des objectifs chiffrés, il confirmait les « grandes ambitions » de Carrefour Banque pour son nouveau produit, qui répond au modèle économique de la grande distribution : « des volumes importants avec de faibles marges ». La clientèle cible est volontairement très large, allant des « jeunes qui ouvrent leur premier compte courant », C-zam étant accessible à partir de 18 ans, aux familles qui recherchent un « compte complémentaire » pour les dépenses communes.

Plus d’infos sur le compte C-zam de Carrefour Banque