Les thématiques bancaires ont été assez largement relayées dans les médias cette semaine. Celle-ci a débuté avec le lancement officiel du compte BforBank, témoin d'un marché de la banque en ligne qui s'étend. En fin de semaine, ce sont les établissements plus traditionnels qui ont été pointés du doigt pour leur politique de facturation des comptes courants. Tour d'horizon.

Les frais de tenue de compte deviennent la norme

La facturation des frais de tenue de compte se généralise. Le quotidien Les Echos évoque même l'accélération du phénomène dans un article publié jeudi, relayé par plusieurs médias. Au mois de mars, nous avions consacré un article à cette évolution :

Tarifs bancaires : comment les frais de tenue de compte ont explosé

La très large majorité des établissements bancaires ponctionnent déjà régulièrement les comptes courants de leurs clients pour compenser le coût de leur gestion et la gratuité ou le plafonnement de certaines opérations. Selon notre relevé permanent des tarifs, au 1er mai, ces frais dépassent 26 euros par an, en moyenne, dans les établissements qui les facturent. Sur 133 banques analysées, très exactement 100 les font payer, 33 choisissant la gratuité. Une proportion qui a nettement augmenté en 2 ans.

Le quotidien économique ajoute à ce constat que quelques Crédits Mutuels, qui ne s’étaient pas encore alignés sur la concurrence, vont facturer la tenue des comptes. Une évolution qui serait effective au 1er octobre prochain.

S’ils se généralisent dans les grands réseaux bancaires, en métropole, les frais de tenue de compte sont encore plus élevés dans les départements d’outre-mer : l’écart dépasse le simple au double ! Un sujet sur lequel nous reviendrons très prochainement.

Jusqu'à 130 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

Banques en ligne : une nouvelle et une communicante

Les frais de tenue de compte, c'est un point de différentiation pour les banques en ligne qui ne les facturent pas. Ce cercle d'établissements s'est d'ailleurs élargi cette semaine avec le lancement officiel du compte courant de BforBank. Jusqu’ici spécialisée dans les produits d’épargne, la filiale du Crédit Agricole avait dans un premier temps lancé son offre fin avril, en période de vacances scolaires. Cette période de « rodage » est achevée : BforBank fait désormais la promotion de son compte bancaire à la télévision. Mardi, son directeur général André Coisne a livré tous les détails de cette évolution : compte courant « premium », Livret A et LDD lancés dès le mois de juin ainsi que le crédit conso. Enfin en 2016, ce sera le crédit immo. Une véritable mue de BforBank en banque en ligne à part entière.

De son côté, Hello bank n’a pas encore organisé de conférence de presse pour son deuxième anniversaire (compte courant et livret lancés en France en juin 2013). Mais la marque de BNP Paribas ne manque pas de faire parler d'elle : l’opération la plus visible est probablement la circulation d’Autolib aux couleurs d’Hello bank à Paris. Mais, outre ces véhicules électriques en libre service baptisés pour l’occasion Hellolib, la banque mobile tente aussi de se faire connaître via une plateforme de sponsoring de projets musicaux ou avec un site web mêlant information, divertissement et conseils financiers. C'est du marketing tous azimuts que pratique ainsi Hello bank !

Les autres infos à ne pas louper