Après sa nationalisation partielle annoncée le 28 septembre, le banco-assureur Fortis va être racheté en Belgique et au Luxembourg par la banque française BNP Paribas, pour un montant de 14,7 milliards d'euros.

Dimanche 28 septembre, la Belgique, le Pays-Bas et le Luxembourg avaient annoncé à l'issue d'une réunion de crise, la nationalisation partielle du banco-assureur Fortis, au bord de la faillite, en apportant 11,2 milliards d'euros.

Ce week-end, BNP Paribas a déclaré le rachat de Fortis en Belgique et au Luxembourg pour 14,7 milliards d'euros. L'opération sera financée à hauteur de 9 milliards d'euros en actions et de 5,5 milliards d'euros en numéraire, ce qui aboutira à la création de la « première banque de dépôts de la zone euro ».

La banque française prendra 75% des activités bancaires belges de Fortis -l'Etat belge conservant les 25% restants- et 100% des activités assurance Belgique.

BNP Paribas prendra aussi 67% de Fortis Luxembourg, le reste revenant au gouvernement luxembourgeois. En échange, BNP Paribas verra l'Etat belge devenir son premier actionnaire avec 11,6% du capital, tandis que l'Etat luxembourgeois prendra 1,1%. La banque espère que le rachat du groupe Fortis, sera finalisé à la fin de l'année ou au premier trimestre 2009.

En revanche, BNP Paribas ne reprend pas les quelque 10 milliards « d'actifs à risque » de Fortis qui seront cantonnés dans une « structure de défaisance », dans laquelle les Etats belges et luxembourgeois auront l'essentiel des parts.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Pour le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, le contrôle de Fortis par BNP Paribas est « complètement » dans l'esprit du sommet européen du G4 sur la crise financière dont « l'idée est de coordonner » les établissements en Europe.

« Nous sommes confrontés aux mêmes difficultés, nous avons des économies qui ont les mêmes caractéristiques, simplement, par le passé, sans doute, nous n'avons pas assez coordonné nos politiques en la matière », a-t-il expliqué.

Le porte-parole de BNP a qualifié d'« historique » cette opération qui va permettre au groupe d'élargir son réseau avec 1.500 agences supplémentaires au total dans les six pays où Fortis est présent (Belgique, Luxembourg, France, Allemagne, Pologne, Turquie).