Amundi immobilier, société de gestion du groupe Crédit Agricole, a annoncé cette semaine le lancement de la société civile de placement immobilier (SCPI) « Amundi DEFI Foncier ». Cette SCPI de déficit foncier est notamment commercialisée par les caisses régionales du Crédit Agricole.

Ouverte jusqu’au 16 décembre 2015, la commercialisation est aussi assurée par les conseillers en gestion de patrimoine du réseau Amundi-Le Comptoir par CPR. Pour souscrire à cette SCPI, il faut investir un minimum de 10.000 euros, ce qui équivaut à 5 parts de la société immobilière.

Ce placement génère du déficit foncier, mécanisme fiscal qui a pour objectif de réduire le revenu global de l'investisseur et donc de diminuer son impôt sur le revenu. Produire du déficit foncier via une SCPI présente selon Amundi immobilier un avantage : « le souscripteur délègue la gestion immobilière (acquisitions, travaux d’entretien et réparation) (...), moyennant le paiement de commissions de gestion ».

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Amundi immobilier annonce que sa SCPI de déficit foncier « a vocation à détenir des immeubles, majoritairement résidentiels, à rénover afin de les louer ». Le communiqué souligne par ailleurs que les biens immobiliers se situeront pour la plupart « en Ile-de-France ainsi que dans les principales grandes métropoles françaises ».

Voir comment fonctionnent les déficits fonciers