Le groupe La Poste, confronté à une importante chute des revenus de son activité courrier depuis plusieurs années, compte sur La Banque Postale pour se maintenir à flot. Pour cela, l’entreprise a décidé d’adapter son immense réseau (17.000 points de vente en France) en y mettant de plus en plus en avant les produits bancaires.

Le quotidien Les Echos donne dans son édition du jour des détails sur cette nouvelle stratégie. « Dès la fin de l’année, [La Poste] confiera ainsi à ses 30.000 guichetiers la vente de produits bancaires simples, auparavant dévolue aux [9.200] conseillers bancaires de la Banque Postale » explique le journal.

Jusqu’ici, l’activité de ces guichetiers dans le domaine bancaire se limitait aux retraits et aux dépôts d’espèces et de chèques. D’ici la fin de l’année, et après avoir reçu une formation, ils pourront aussi vendre des livrets d’épargne, des cartes bancaires et des « petites » assurances, garantissant par exemple contre le vol de mobiles.

« L'objectif est de faire croître les responsabilités des guichetiers pour augmenter le taux d'équipement des clients » explique Raymond Moya, représentant syndical FO cité par Les Echos. Les clients « secondaires » car « peu actifs et souvent peu dotés » sont notamment visés, commente Les Echos.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Soulagés de la vente des produits les plus courants, les conseillers financiers pourront de leur côté se spécialiser dans la vente de produits plus complexes, comme des assurances-vie et des crédits.

Lire par ailleurs : Banque Postale : bénéfice net en hausse et bonne dynamique sur tous ses métiers au 1er semestre 2014