La Société Générale a lancé la semaine passée un placement hybride, un produit mêlant livret d’épargne et comptes à terme. Son atout ? Le Plan épargne bancaire (PEB) permet d’assurer au souscripteur un rendement brut de 3% garanti, au terme des 8 ans, tout en lui permettant d’effectuer librement des versements complémentaires rémunérés au même taux.

La Société Générale a annoncé fin septembre la création d’un produit d’épargne « inédit en France ». Le Plan épargne bancaire (PEB) a de novateur la coexistence, à l’intérieur d’un même produit, de plusieurs comptes à terme (CAT) et d’un livret d’épargne. Hybride, le PEB est un placement de longue ou moyenne durée, d'une durée optimale de détention de 8 ans. Si cette durée n'est pas respectée, la rémunération est minorée.

Aux conditions actuelles, il est proposé au taux de 3% (taux de rendement actuariel annuel brut - TRAAB) sur 8 ans (1), soit l'équivalent d'un taux nominal annuel brut (TNAB) de 3,24%.

Un taux compétitif même en cas de sortie anticipée

La sortie anticipée du produit est possible à n'importe quel moment. Le PEB est alors définitivement fermé et, si cette clôture intervient avant la fin de la 8ème année, une minoration des intérêts est appliquée de manière dégressive. A partir d'un mois, la rémunération globale du PEB est garantie au taux nominal de 1,30%. A l'issue de la deuxième année, le TNAB est de 1,60%, puis 2,20% après le 4e anniversaire et enfin 2,60% au 6e anniversaire.

Ainsi, les clients de la Société Générale peuvent souscrire sans risque un PEB en remplacement du compte sur livret maison actuellement rémunéré à 1,10% brut. Le PEB leur offrira un rendement plus intéressant dès le deuxième mois de détention.

La Société Générale a voulu son PEB le moins contraignant possible : il est accessible à partir de 150 euros de versement initial, sans frais, et le plafond des dépôts est fixé à 100.000 euros. Pourquoi plusieurs comptes à terme à l’intérieur d'un même plan ? Car un CAT est ouvert pour chaque versement complémentaire, libre ou programmé, d'un montant minimal de 50 euros, avec une échéance fixée au 8ème anniversaire du plan.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Quid du PEB au bout de 8 ans ? Il reste ouvert mais les sommes disponibles sur les différents CAT sont reversées sur le livret d’épargne, lui aussi intégré au PEB. Le plan continue à vivre mais fonctionne alors comme un compte classique, la rémunération correspondant alors, au minimum, à celle du compte sur livret ordinaire, selon la fiche produit de la banque.

Une alternative aux PEL, PEA et contrat d'assurance-vie

En créant ce Plan épargne bancaire, la Société Générale entend compléter son offre de solutions de placement à moyen long terme, situant ce PEB aux côtés du PEL, de l’assurance-vie et du PEA. Si le rendement du PEB déroge peu aux normes actuellement en vigueur sur le marché pour les placements de cette maturité, la Société Générale a imaginé un produit se distinguant par un double atout : la souplesse de gestion du plan couplée à un rendement garanti aussi bien sur le versement initial que sur les versements complémentaires.

Toutefois, le rapprochement d’un compte épargne et de comptes à terme n’est pas totalement nouveau, du moins en termes de communication. LCL a par exemple lancé en mars 2012 un Compte épargne fidélité au nom ambiguë puisqu’il s’agit d’un compte à terme sur 8 ans, ouvrant cependant la possibilité d'une sortie sans pénalités et offrant une sur-rémunération lors de la huitième année. Ce PEB peut aussi être comparé aux comptes à terme couplés à un PEL, des produits disponibles notamment à la Banque Populaire, au CIC, au Crédit Agricole, à la Caisse d'Epargne et au Crédit Mutuel.

(1) Le TRAAB résultant du placement peut être différent selon les versements effectivement réalisés.