Selon un communiqué publié sur le site de la Bourse d'Athènes (ASE), la banque grecque Alpha Bank a annoncé mardi avoir déposé une offre portant sur la totalité du capital de sa compatriote Emporiki, filiale du Crédit Agricole. Elle a en revanche réfuté les informations de presse selon lesquelles un accord aurait déjà été trouvé entre les deux parties.

Alpha Bank indique, dans son communiqué, qu'un « recours limité aux fonds publics » devrait être possible en cas de concrétisation de la transaction, sans plus de précision. Le Crédit agricole n'était pas immédiatement disponible pour commenter cette information.

Emporiki : un facture de 10 milliards pour le CA

Début juillet, la Banque nationale de Grèce, premier établissement commercial du pays, avait confirmé avoir des discussions avec Crédit Agricole au sujet d'Emporiki. Une source bancaire avait alors indiqué que des pourparlers étaient également engagés avec Alpha Bank et Eurobank EFG.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Depuis 2008, Emporiki est une source d'inquiétude constante pour les marchés, qui voient d'un mauvais œil ce lien avec l'économie la plus sinistrée de la zone euro. Banque moyenne en Grèce, Emporiki a coûté au Crédit Agricole plus de dix milliards d'euros depuis sa prise de contrôle en 2006, en comptant le coût d'acquisition, les pertes comptables et les augmentations de capital.