Pacifica (Crédit Agricole), Sogessur (Société Générale), Generali France, Aviva France et Thélem vont concrétiser leur projet de mutualisation des achats liés à la gestion de sinistres en assurance dommage.

Les cinq assureurs avaient annoncé, début janvier, avoir signé une lettre d'intention et entamé des négociations. Cette stratégie de mutualisation des achats « permettra à ces assureurs de maîtriser les coûts et de développer de nouveaux services pour leurs clients ».

Generali et Aviva bénéficient déjà d'une structure commune en matière d'achats, le GIE (groupement d'intérêts économiques) Kareo, qui deviendra le véhicule d'échange entre les cinq compagnies. Pour ce faire, Pacifica, Sogessur, et Thélem vont y adhérer.

De leur côté, Pacifica, Sogessur et Thélem ont en commun une société de gestion du réseau de réparateurs automobiles, Assercar, qui aura en charge de construire un réseau commun aux cinq assureurs. Ce réseau, « constitué d'environ 1400 réparateurs, sera opérationnel en octobre 2011 », indiquent les partenaires dans un communiqué. Dans ce cadre, Generali et Aviva entreront au capital d'Assercar.

Pouvoir de négociation

Les cinq groupes cumulent un chiffre d'affaires 2010 d'environ 37,5 milliards d'euros en France (en intégrant Société Générale Insurance et non Sogessur seul). Thélem est cependant d'une taille bien moindre que ses partenaires potentiels, avec des revenus de 254 millions d'euros seulement en 2010.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Le rapprochement de ces cinq compagnies leur confère donc un pouvoir de négociation très important vis-à-vis des garagistes et des fournisseurs de pièces et peinture. Le coût des réparations engendré par les sinistres automobiles représente, en effet, plusieurs centaines de millions d'euros par an pour les cinq assureurs. Un assuré a le choix de faire réparer ou non son véhicule chez un réparateur agréé.