Les clients de la banque en ligne ING, qui s'apprête à quitter le marché français, vont se voir proposer de rejoindre Boursorama Banque à partir de la mi-avril. Vont-ils y perdre au change ?

Dernière minute : jusqu'à 320 euros pour les clients ING

Boursorama Banque et ING ont annoncé, ce mardi 5 avril, la signature d'un « accord définitif de partenariat », aux termes duquel les clients d'ING vont bénéficier, à compter du 11 avril prochain, d'un parcours simplifié et d'un accompagnement pour transférer leurs comptes vers Boursorama Banque. Pour les encourager, Boursorama a prévu pour eux des primes exclusives, pouvant monter jusqu'à 320 euros en cumulé :

  • 80 euros pour le compte courant avec carte bancaire ;
  • 50 euros pour la signature d'un mandat de mobilité ;
  • 30 euros pour un Livret A + 30 euros pour un LDDS + 30 euros pour un compte épargne ;
  • 50 euros pour un compte-titres + 50 euros pour un PEA.

Transfert ING : Boursorama espère récupérer au moins 250 000 clients

Les clients ING poussés dans les bras de Boursorama pourraient-ils y gagner au change ? Ou au contraire y laisser des plumes ? Voici un rapide comparatif des deux offres.

Catalogue : deux banques complètes

Avec Fortuneo, Monabanq, Hello bank ! ou BforBank, Boursorama et ING font partie de ces banques en lignes présentes de longue date sur le marché, et dont le catalogue s'est enrichie avec les années, jusqu'à couvrir tous les métiers de la banque de détail : les paiements, les crédits, l'épargne et les placements. De ce point de vue, les clients ING qui décideraient de rejoindre Boursorama ne seront pas lésés. Au contraire : le catalogue de Boursorama est plus étoffé, comme on le verra plus loin.

Tarifs : Boursorama un peu moins cher

ING et Boursorama font partie des banques les moins chères de France, et le transfert de l'une à l'autre ne changera donc pas fondamentalement la donne pour les clients concernés.

Selon nos relevés, Boursorama est légèrement moins chère sur les 3 profils que nous avons retenus :

Coût annuel au 1er avril 2022
Boursorama BanqueING
Profil classique2,78 euros (1er ex aequo)10 euros (3e)
Profil Premium0 euro (1er ex aequo)6 euros (3e)
Profil Jeune0 euro (1er ex aequo)17,50 euros (6e)

Le classement des banques les moins chères

Paiements : avantage Boursorama

Qu'ils soient équipés d'une carte bancaire standard (Essentielle) ou premium (Intégrale), les clients ING trouveront l'équivalent chez Boursorama : Welcome pour la première, Ultim pour la seconde. Seul change le réseau de paiement : Mastercard pour ING, Visa pour Boursorama.

Les conditions pour obtenir gratuitement les cartes premium sont toutefois différentes : ING demandait un versement mensuel minimum de 1 200 euros sur le compte (à défaut, 10 euros de frais par mois) ; Boursorama impose une condition d'usage : au moins un paiement par mois (à défaut, 9 euros de frais par mois).

Boursorama affiche aussi quelques petits plus face à ING : une carte bancaire métallique (mais payante : 9,90 euros par mois pour Ultim Metal) ; le virement instantané gratuit et par défaut ; le support du paiement mobile sur les mobiles Android avec Google Pay.

Epargne bancaire : un choix élargi chez Boursorama

Les clients ING qui partiront chez Boursorama ne perdront pas au change en termes d'épargne. Côté épargne réglementée, Boursorama propose le Livret A, le LDDS, comme ING, mais aussi le PEL et le CEL.

Côté livret bancaire, le Compte sur Livret Boursorama est un peu moins mal rémunéré : 0,05% brut, contre 0,01% pour le Livret Epargne Orange d'ING.

Jusqu'à 150 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

Enfin, Boursorama propose depuis peu un Plan d'épargne retraite (PER), produit absent du catalogue d'ING.

Assurance vie : un transfert transparent

L'accord signé par ING et Boursorama va permettre aux clients de la banque au lion de transférer leur contrat d'assurance de l'une à l'autre de manière transparente, à compter du mois de juillet. « Les caractéristiques des contrats d'assurance vie, en particulier les investissements réalisés, l'antériorité fiscale et les bénéficiaires désignés, resteront inchangés », promet le communiqué d'ING daté du 5 avril. La raison en est simple : les deux banques travaillent avec le même assureur, Generali.

Bourse : pas de frais de transfert

Les clients qui accepteront de transférer leur portefeuille de titres vers Boursorama seront exonérés de frais. « Les titres inscrits dans les portefeuilles des comptes-titres et des PEA transférés conserveront leur prix de revient unitaire. La date d'ouverture fiscale pour les PEA sera également conservée », précise ING.

Pour le reste, ils trouveront chez Bourso les mêmes produits (compte titres, PEA) et bénéficieront de tarifs un peu plus compétitifs.

Les crédits exclus de l'accord

Les crédits ne font pas partie du périmètre de l'accord passé entre ING et Boursorama. Ils continueront donc à être gérés par ING, avec des conditions inchangées pour tous les clients. S'ils souhaitent couper définitivement les ponts avec ING, les clients en cours de remboursement devront donc en passer par un rachat de la créance par une autre banque, avec à la clé le paiement potentiel d'indemnités.

Bilan : un transfert plutôt favorable

La conclusion est claire : du strict point de vue de l'offre, le transfert d'ING vers Boursorama a plus d'avantages que d'inconvénients. La seule véritable limite concerne l'identité de l'acheteur. Banque à part entière, Boursorama est aussi une filiale à 100% de la Société Générale, qui souffre encore d'une image très dégradée dans une partie de l'opinion.

Banque en ligne : le comparatif des offres