Orange Bank, filiale bancaire de l'opérateur télécoms éponyme, est pour lui « un projet stratégique » et n'est pas à vendre, a assuré mercredi soir dans un entretien au Figaro le PDG d'Orange Stéphane Richard.

« Nous ne souhaitons pas vendre Orange Bank », assure Stéphane Richard dans Le Figaro. Le PDG d'Orange observe en revanche que « depuis plusieurs mois », le partenaire de l'entreprise « Groupama, s'est mis en retrait d'Orange Bank » et n'a pas souscrit à la dernière augmentation de capital de la banque en 2020, « ce qui a dilué sa participation, passée de 35% à 22% ».

« Nous y voyons un signe mais c'est à eux de se positionner », déclare encore Stéphane Richard, qui dit avoir « commencé à chercher un nouveau partenaire pour éventuellement remplacer Groupama », notamment pour « accompagner » le développement d'Orange Bank en Europe et en Afrique. « Si nous ne trouvons pas de partenaire, nous continuerons l'aventure seuls », précise-t-il encore, tout en assurant avoir reçu « plusieurs marques d'intérêt ».

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

Selon Stéphane Richard, Orange Bank, lancée fin 2017, « compte 1,3 million d'utilisateurs en Europe », et 500.000 en Afrique, et « devrait atteindre l'équilibre en 2024 avec une année de retard sur ce qui était prévu ».

Plus d'infos sur le compte Orange Bank