Plan du site Rechercher
Monabanq

Banques en ligne : Boursorama devance Fortuneo et ING Direct au palmarès 2014 de L'Internaute

Tablette tactile
© Arman Zhenikeyev - Fotolia.com

Depuis 4 ans, L’Internaute et l’institut d’études du même groupe, CCM Benchmark, réalisent une étude sur les services bancaires des banques en ligne, des grands réseaux et des assureurs. Mêlant, en 2014, des données telles que l’audience du site, les tarifs, les outils disponibles sur smartphone ou la satisfaction client, cette enquête sacre Boursorama Banque devant Fortuneo et ING Direct, mais les nouveaux entrants Soon et Hello bank frappent à la porte. Parmi les réseaux traditionnels se distingue la Caisse d’Epargne d’Ile-de-France.

Comparer banques traditionnelles et banques « tout en ligne » sur la base des services accessibles à distance, voilà le principe du palmarès réalisé depuis 2011 par L’Internaute. Pour y parvenir, le site d’information donne une note, sur 20, attribuée en se basant sur des critères extrêmement variés. En 2014, les trente banques passées au banc d’essai sont comparées à travers les tarifs des services disponibles en ligne, l’interactivité, la possibilité de réaliser des virements externes par téléphone, l’existence d’une application mobile, d’un réseau social, etc. S’ajoutent à ces données concrètes l’audience des sites internet bancaires et la satisfaction client, sur la base d’une étude réalisée par CCM Benchmark, c’est-à-dire l’institut de la maison mère de L’Internaute.

Comme chaque année depuis le lancement de ce palmarès, Boursorama Banque l’emporte. Selon Baptiste Julien Blandet, responsable de la rubrique finance de L’Internaute, qui analyse brièvement ce classement dans une vidéo, la filiale de la Société Générale a l’avantage de posséder une certaine antériorité sur le courtage en ligne et de proposer « une même plateforme que l’on soit sur un ordinateur, une tablette ou un mobile ». Le site du groupe CCM Benchmark évoque tout de même deux possibles améliorations : pouvoir réaliser une opposition à un moyen de paiement sur internet, au lieu du téléphone jusqu’à présent, et proposer le paiement intégré à un mobile.

Percée des nouveaux entrants

Le principal intérêt de ce palmarès réside dans les mouvements enregistrés derrière Boursorama. Si ING Direct, 3e, a l’habitude d’occuper les toutes premières places, Fortuneo effectue une forte remontée : de 6e en 2013 à 2e en 2014. « De gros efforts ont été faits pour améliorer la satisfaction des clients avec des nouveaux services. Il ne manque plus que le paiement intégré au smartphone », explique Baptiste Julien Blandet dans ses commentaires.

Mais le mouvement le plus flagrant reste l’entrée dans le classement de Soon et d’Hello bank directement aux 4e et 5e places, avec des notes assez proches du trio de tête. Une surprise puisque, si L’Internaute a pu analyser leurs grilles tarifaires, ces nouveaux services bancaires n'ont pu être pris en compte dans l’enquête client de CCM Benckmark. Ce qui les pénalise au niveau de la note. Dès le palmarès 2015, ces nouveaux acteurs ont ainsi vocation à « tout bousculer » sur le marché de la banque en ligne selon Baptiste Julien Blandet. Le fait d’avoir mis le mobile au centre de leur offre leur permet de rattraper rapidement leur retard. Car la consultation des comptes bancaires sur smartphone entre dans les mœurs. Selon une étude de CCM Benchmark publiée en parallèle du palmarès la semaine passée, 42% des clients se sont rendus dans leur espace client depuis leur téléphone au cours des 6 derniers mois.

Dégringolade de Monabanq

Du côté des pure-players, ce palmarès est aussi marqué par la poursuite de la dégringolade de Monabanq. Deuxième lors de la première édition, en 2011, la filiale du Crédit Mutuel-CIC n’a depuis cessé de perdre des places, faute d’évolutions d’ampleur de son service : 7e en 2012, 10e en 2013, 18e en 2014.

Côté assureurs, comme l’an passé, la Macif domine le marché avec son compte courant et son package de services Bleu Anis : 2e en 2013, 7e du palmarès cette année. Groupama banque arrive 15e, Axa banque 19e, Allianz 28e. Concernant les établissements bancaires traditionnels, comme en 2013, c’est la Caisse d’Epargne d’Ile-de-France, 6e du palmarès, qui arrive en tête dans cette catégorie devant la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes (8e), BNP Paribas (9e) et la Société Générale (10e).

Cependant, si ce palmarès a l’avantage de mettre sur un même plan les services web et mobile des diverses familles d’opérateurs bancaires, reste quelques anomalies. Ainsi, le Compte Nickel, réellement opérationnel depuis la mi-février, émarge déjà à la 13e place alors que ce « compte sans banque » propose actuellement un service réduit en ligne et sur smartphone. Et l’absence du détail de la notation ne permet pas d’expliquer ce résultat surprenant. Dernier bémol concernant ce classement : la présence de seulement certaines caisses régionales des grands réseaux, sans expliquer les raisons de cette sélection restreinte.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mars 2014

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires
Publié le 4 avril 2014 à 10h42 - #1Tony
  • Homme
  • 77
  • 44 ans

Cela ne m'étonne pas que Ing Direct perde des places, je suis parti pour cause d'insatisfactions multiples. Application Android la plus inutilisable qui soit, outils en ligne soit inexistants, soit inutilisables (qui peut se servir d'un camembert sans valeurs ?), service client fermé aux demandes et réclamations du client, offres "promo" obscures et très contraignantes. Bref je suis parti pour Boursorama et franchement, c'est le jour et la nuit.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0