Officiellement ouverte depuis ce matin, « Hello Bank ! », la banque digitale de BNP Paribas, espère conquérir 500.000 clients d’ici cinq ans dans un marché déjà concurrentiel. Son principal argument : une offre hybride, à mi-chemin entre banque à distance et banque traditionnelle.

Jusqu’ici, BNP Paribas avait été plutôt timide sur le secteur de la banque à distance, se contentant de lancer, en 2009, la Net Agence, une agence bancaire en ligne qui n’a connu qu’un succès d’estime (22.000 clients début 2013). Cette fois, avec « Hello Bank ! », la banque parisienne rattrape d’un coup le retard pris sur la concurrence, incarnée notamment par ING Direct, Boursorama Banque (Société Générale), Fortuneo (Crédit Mutuel Arkéa) et dans une moindre mesure par Monabanq (Crédit Mutuel CIC).

Les fondamentaux de la banque en ligne sont bien présents chez Hello Bank : un compte courant avec carte bancaire (Visa Classic ou Visa Premier) gratuite à vie, à condition, comme ailleurs, de respecter certaines conditions de revenus (1) ; un livret d’épargne (légèrement) surrémunéré, le Livret Hello, au rendement de 2% brut ; et une application mobile (iPhone, iPad, Android) dernier cri, qui intègre notamment des outils avancés de gestion de budget.

Un adossement assumé à BNP Paribas

Mais Hello Bank a aussi sa spécificité : son adossement assumé à BNP Paribas, à tel point qu’elle apparaît plus comme une extension mobile de la maison-mère que comme une banque « pure-player » à part entière.

Premier indice : les clients « Hello Bank ! » disposent de fait d’un numéro de compte BNP Paribas. Les clients actuels de la banque peuvent d’ailleurs migrer sans changer de RIB. Plus intéressant, ils disposent également d’un accès au réseau français de 2.200 agences BNP Paribas. Ils peuvent ainsi déposer chèques et espèces dans les distributeurs automatiques de la marque, et même choisir d’y retirer, moyennant facturation, leur nouveau chéquier au guichet. Cet accès, toutefois, ne va pas jusqu’à bénéficier des conseils d’un chargé de clientèle. Pour obtenir des réponses à leurs questions, les clients Hello Bank sont invités à se tourner vers la « Hello Team », une équipe de conseillers à distance, joignables par téléphone, mail, réseaux sociaux, chat...

Autre avantage de la forte intégration de Hello Bank à BNP Paribas : la profondeur du catalogue. La marque dispose d’emblée d’une offre complète d’épargne, mais aussi de crédits (conso et immo) et même d’assurances.

Banque pour les jeunes : comparatif des offres pour les étudiants et jeunes actifs

Pas de « zéro frais »

Toutefois, la dimension hybride de Hello Bank a un revers : la tarification. Hormis la cotisation de carte bancaire et les quelques opérations du quotidien, telles que la gestion du compte sur internet, les alertes SMS et la mise en place et l’exécution de virements et prélèvements, gratuites, le client Hello Bank se voit appliquer des tarifs très proches de ceux du réseau physique. C’est le cas par exemple des retraits d’espèces hors réseau BNP Paribas, facturés un euro dès le quatrième retrait par mois (gratuit pour la Visa Premier). Les autres banques en ligne, qui ne disposent pas de distributeurs à leur enseigne, offrent la gratuité pour l’ensemble des retraits. Le constat vaut également, entre autres exemples, pour l’assurance perte et vol des moyens de paiement ou les commissions d’intervention.

Au final, BNP Paribas a clairement armé Hello Bank pour tenter de convaincre les 48% de Français toujours réticents, selon le dernier baromètre Orange/Terrafemina, à opter pour le 100% dématérialisé, même en échange de frais bancaires très réduits.

(1) Le compte courant est accessible aux personnes pouvant justifier d'un revenu net minimum mensuel de 1.400 euros, avec gratuité de la carte Visa Classic. Ceux pouvant justifier d'un revenu mensuel supérieur à 2.400 euros ont accès à la carte Visa Premier gratuitement. Dans les deux cas, la domiciliation des revenus n'est pas exigée.