Nickel, le compte et la carte de paiement distribués en bureaux de tabac, ne faiblit pas. Au cours des six premiers mois de 2020, la filiale de BNP Paribas a engrangé près de 200 000 nouveaux comptes et se rapproche de son objectif : les 2 millions avant la fin de l’année.

Tout un symbole : alors que son principal concurrent, le compte C-zam distribué dans les magasins Carrefour, vient de mettre la clé sous la porte, Nickel n'a jamais ouvert autant de comptes. Selon les résultats du 1er semestre, dévoilés ce matin par son actionnaire BNP Paribas, le nombre de clients de l’établissement de paiement a progressé de 27% entre le 30 juin 2019 et le 30 juin 2020. Il s’approche désormais des 1,7 million. En France, hors banques de réseaux, seul Boursorama fait mieux.

Nickel ne semble donc pas avoir pâti de la crise du coronavirus. Il faut dire que les bureaux de tabac, son unique réseau de distribution, faisaient partie des rares commerces autorisés à ouvrir pendant le confinement. Il a aussi profité du déconfinement. Le mois de juin a été le meilleur mois de son histoire, avec 38 345 nouveaux comptes ouverts. A ce rythme, Nickel paraît dont bien parti pour atteindre son objectif : les 2 millions de comptes avant la fin de l’année 2020.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Une bonne dynamique pour Hello Bank également

Autre marque appartenant au même groupe, Hello Bank se porte bien également. Dans la communication accompagnant ses résultats, BNP Paribas ne s’étend pas beaucoup sur son service de banque mobile, se contentant de préciser que « le nombre de clients (…) est en forte hausse (+22,7% par rapport au 30 juin 2019) ». Soit 569 000 clients environ au 30 juin 2020.

À consulter : le comparatif des offres de banque en ligne