La Banque Postale a annoncé mardi qu'elle devenait une entreprise « à mission », un dispositif prévu dans la loi Pacte de 2019 et qui l'engage sur le plan social et environnemental, dans le sillage de sa maison mère La Poste en juin dernier.

Ce nouveau mode de gouvernance « est une étape importante » pour l'entreprise, a salué auprès de l'AFP le président du directoire Philippe Heim en marge de la publication des résultats annuels de la banque, marqués par une hausse de l'activité en 2021 et pour l'essentiel dévoilés lors de la publication de ceux de La Poste jeudi dernier. C'est aussi « la traduction logique de ce qu'est la Banque Postale », selon lui, évoquant le développement et la promotion future de produits et services répondant à ces enjeux.

La banque s'était déjà dotée d'une « raison d'être » en juin dernier, centrée sur le concept de « transition juste ». Le statut de « société à mission », prévue par la loi Pacte sur la croissance promulguée en mai 2019, enjoint une société commerciale à poursuivre des objectifs extra-financiers auxquels elle consacre des moyens et un suivi.

Un comité de suivi présidé par Natacha Valla

Un comité de mission, chargé surveiller la bonne marche des actions mises en place par l'entreprise, sera donc constitué. Composé de 17 membres, il sera présidé par Natacha Valla, économiste et doyenne de l'Ecole du management et de l'innovation de Sciences Po Paris. « Il est urgent d'accompagner la transformation du modèle bancaire, et plus largement de l'économie, vers de nouveaux modèles d'affaires, plus pérennes, plus responsables et plus en phase avec les enjeux de notre temps », explique-t-elle, citée dans un communiqué.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Un seul autre acteur bancaire a adopté la qualité d'entreprise à mission : il s'agit de Crédit Mutuel Alliance Fédérale.