Le groupe bancaire mutualiste a annoncé mercredi une hausse de 25,7% de son bénéfice net au troisième trimestre 2021. Pour la période du 1er juillet au 30 septembre, son bénéfice net a atteint 2,222 milliards d'euros. Sur l'ensemble des neuf premiers mois de 2021, le groupe a enregistré un bénéfice net de 6,746 milliards d'euros, en hausse de 62,2%.

Le groupe bancaire mutualiste Crédit Agricole a annoncé mercredi une hausse de 25,7% de son bénéfice net au troisième trimestre 2021, évoquant la conquête de centaines de milliers de nouveaux clients. Pour la période du 1er juillet au 30 septembre, son bénéfice net a atteint 2,222 milliards d'euros. Sur l'ensemble des neuf premiers mois de 2021, le groupe a enregistré un bénéfice net de 6,746 milliards d'euros, en hausse de 62,2%.

Crédit Agricole, qui rassemble les caisses régionales du Crédit Agricole et ses autres activités réunies au sein de sa filiale cotée Crédit Agricole SA, ne détonne pas par rapport à ses concurrents français, qui ont tous fait état de résultats solides au troisième trimestre. « Nous présentons des résultats qui se situent à des plus hauts historiques, à la fois au niveau d'un troisième trimestre, mais aussi au niveau des neuf premiers mois de l'année », s'est félicité lors d'une conférence de presse Philippe Brassac, directeur général du groupe.

Son produit net bancaire, équivalent peu ou prou du chiffre d'affaires pour les banques, a gonflé de 5,9% au troisième trimestre pour atteindre 8,969 milliards d'euros, « grâce à une activité soutenue dans tous les métiers », assure Crédit Agricole dans son communiqué.

Le groupe fait état notamment de 405.000 nouveaux clients en banque de proximité, dont 374.000 en France. Dans le détail, le pôle gestion d'épargne et assurance affiche une croissance de 10,7% de ses revenus au troisième trimestre. « Les revenus du pôle grande clientèle sont en retrait de -2,3% », note cependant le groupe.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Comme les autres groupes bancaires, Crédit Agricole a également vu son coût du risque, c'est-à-dire les sommes provisionnées pour faire face aux éventuels impayés sur les crédits consentis, décroître. Il a quasiment baissé de moitié (-49,3%) sur les neufs premiers mois de l'année.

Crédit Agricole SA (Casa), l'entité cotée de la banque mutualiste, a quant à elle enregistré un bénéfice net à 1,402 milliard d'euros au troisième trimestre, en hausse de 43,5%.

Le groupe a également réaffirmé son intention de palier à l'absence de dividendes en 2020 pour ses actionnaires, suite à des recommandations de la Banque centrale européenne, grâce à des compensations distribuées au cours de versements en 2021 et 2022.