Vous partez bientôt en vacances dans un pays hors zone euro ? Attention aux frais de retrait et de paiement avec votre carte bancaire ! Certaines banques proposent cependant des options internationales pour faire baisser la facture : contre quelques euros, ces opérations deviennent gratuites pendant un mois. 

Voyage à New York, escapade à Bali, week-end à Marrakech... Ah les vacances ! L'occasion de faire chauffer la carte bancaire... et de découvrir médusé en rentrant le coût des retraits et des achats effectués avec. Si, au sein de la zone euro, ces opérations sont gratuites (avec souvent des limites pour les retraits), ce n'est pas forcément le cas dans les autres pays étrangers.

Certains établissements (essentiellement des banques en ligne) ont développé une offre de cartes bancaires permettant la gratuité des retraits et paiements partout dans le monde. C'est le cas par exemple de Boursorama Banque avec sa carte Ultim, Fortuneo avec la Fosfo, Hello bank via son offre Prime ou encore Aumaxpourmoi avec le compte Max...

Mais côté banques traditionnelles, la pratique la plus répandue pour les retraits est de faire payer aux clients une commission fixe (entre 1,50 euro et 6 euros selon notre relevé) et/ou un pourcentage du montant de la somme retirée (entre 1,75% et 3,10% d'après nos données). Pour les achats, idem : les banques peuvent facturer un montant fixe et/ou un pourcentage du montant du paiement (avec parfois un plafond pour cette commission). Un achat de 100 euros occasionne ainsi une moyenne de 2,93 euros de frais dans les 121 banques traditionnelles dont nous suivons les tarifs. A noter toutefois que quelques établissements exonèrent leurs clients de ces frais s'ils disposent d'une carte haut de gamme de type Visa Premier ou Gold Mastercard (au Crédit Mutuel Océan par exemple, à la BPE ou encore au Crédit Agricole Centre Loire avec une carte internationale à débit différé).

L'option internationale : des opérations gratuites pendant un mois contre quelques euros

Une solution existe aussi parfois pour faire baisser le coût de ces commissions à l'étranger : souscrire une option internationale pour un mois (voire deux ou trois mois si le voyage se prolonge). Payante, cette option s'avère parfois rentable quand les opérations se multiplient et que les commissions s'accumulent.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Dans le cadre de notre étude Trophées Tarifs de la banque, nous avons notamment dressé le profil type d'un client Premium, amené à effectuer hors zone euro 3 retraits de 250 euros et 10 paiements de 100 euros, sur l'espace d'un mois. Et certaines banques ont justement décroché un Trophée pour la qualité de leur offre en faisant baisser le tarif grâce à une option internationale.

Ainsi, à la Caisse d'Epargne Ile de France, le client Premium aurait déboursé 58,60 euros pour ses opérations à l'international sans l'option : 28 euros pour les achats (commission de 2,80% par paiement) et 30,60 euros pour les retraits (commission de 3,20 € + 2,80% de la somme retirée). En activant la « Formule 1 Voyage », facturée 4 euros pour le mois et offrant la gratuité de 3 retraits et de 10 paiements par carte hors zone euro, le client ne paye donc que 4 euros au lieu de 58,60 euros. Une économie substantielle !

Même chose au Crédit Coopératif. La plaquette tarifaire prévoit que chaque retrait hors zone euro coûte 4 euros et que chaque achat occasionne 2,90% du montant de l'opération. Pour notre client Premium, cela aurait donc représenté 41 euros (12 euros pour les retraits et 29 pour les achats). Mais en souscrivant l'option internationale « Formule 1 », il ne paiera que les 4 euros mensuels du service, qui rend aussi gratuits 3 retraits et 10 paiements hors zone euro...

Attention toutefois si vous souscrivez cette option à bien la résilier quand vous n'en avez plus l'utilité. Car les banques prévoient en général une tacite reconduction à l'issue du mois d'activation. La Caisse d'Epargne Ile-de-France précise ainsi : « Cette durée d'engagement est renouvelable par tacite reconduction pour une durée indéterminée en l'absence de résiliation du contrat ».

Frais bancaires : des disparités entre régions... et au sein d'une même enseigne