Le groupe bancaire HSBC est en discussions avec le fonds d'investissement américain Cerberus en vue de lui céder ses activités de banque de détail en France, a appris mercredi l'AFP de source proche du dossier, confirmant des informations du Wall Street Journal, des Echos et du Figaro.

Dans un message adressé mercredi aux salariés, à l'issue d'une réunion avec les représentants du personnel, la direction de HSBC indique avoir décidé de « progresser dans les discussions avec My Money Group », filiale de Cerberus, selon cette source. Le texte précise que les discussions, qui excluent l'assurance et la gestion d'actifs, devraient encore durer plusieurs semaines, sans certitude sur leur issue. Interrogée par l'AFP, la banque n'a pas souhaité faire de commentaire.

En cas d'accord, la filiale de Cerberus mettrait la main sur un réseau de 230 agences et 4 000 salariés, souligne le quotidien économique Les Échos.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Fin 2019, l'AFP avait appris de sources proches du dossier que le géant bancaire britannique envisageait de céder tout ou partie de son activité de banque de détail en France. Il compte en France plus de 8 500 salariés au total, dont une grande partie travaille dans son activité de banque de détail.