BNP Paribas

Coronavirus : Crédit Agricole, BNP Paribas ou encore LCL donnent leurs masques par solidarité

banquier devant son ordinateur portant un masque
© AlexanderShelegov - stock.adobe.com

Plusieurs entreprises, parmi lesquelles des banques, livrent des millions de masques pour protéger les personnels soignants alors que la pénurie fait rage.

Face à l’épidémie de coronavirus qui progresse, les personnels soignants font face à une pénurie de masques pour se protéger. Pour rationnaliser ses coûts, la France a réduit a minima son stock ces dernières années.

En 2009, on comptait un milliard de masques chirurgicaux et 600 millions de masques FFP2, plus protecteurs. Aujourd’hui, il y a un « stock d'Etat » de 86 millions de masques, dont seulement 5 millions de masques FFP2, a reconnu le ministre de la Santé samedi. « Nous prévoyons une consommation de 24 millions de masques par semaine », a précisé Olivier Véran rappelant que la France venait d'en commander 250 millions. « Dans ce contexte, de nombreuses personnes, institutions, ou entreprises, se sont mobilisées face à cette situation exceptionnelle pour faire dons de masques supplémentaires : le Crédit Agricole, LVMH », a salué le ministre.

Le Crédit Agricole n’est pas le seul établissement financier à contribuer à cet effort. C’est le cas de LCL qui a remis en début de semaine plus de 1,7 million de masques FFP2 aux Agences Régionales de Santé. Des masques issus de stocks constitués notamment pour faire face à l’épidémie de grippe H1N1 en 2009.

BNP Paribas a remis de son côté 1,5 million de masques.

Dans un communiqué adressé vendredi, la Caisse d’Epargne Ile-de-France a annoncé avoir offert 100 000 masques de protection aux personnels hospitaliers franciliens.

Lire aussi : Vers une fermeture de votre agence bancaire pour protéger les conseillers ?

Les assureurs ne sont pas en reste, comme le groupe Klesia qui a distribué 100 000 masques. « Depuis le passage au stade 3 de l'épidémie, et afin de répondre le plus efficacement possible à l'urgence sanitaire tout en respectant les consignes des autorités françaises, nos locaux sont fermés au public. L'ensemble de nos collaborateurs restent cependant mobilisés en télétravail. Les masques, acquis dès janvier 2020 pour prémunir nos salariés de tout risque d'infection, doivent donc être naturellement redistribués à l'Etat français et au personnel soignant. Il est de notre devoir, en tant qu'assureur d'intérêt général, de contribuer activement à l'effort collectif et de protéger les français », explique son directeur général, Christian Schmidt de La Brélie.

Partager cet article :

© MoneyVox / MB / Mars 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire