La décision d'abaisser en urgence les taux d'intérêt pour contrer les effets de la propagation du nouveau coronavirus va donner « un coup de fouet significatif à l'économie » américaine, a estimé mardi Jerome Powell, le président de la Banque centrale.

Il a également souligné l'incertitude règnant autour de « l'ampleur et la persistance » de l'impact de l'épidémie. « Personne ne sait combien de temps cela va durer », « nous ne pensons pas avoir la réponse à toutes les questions. Mais nous pensons que notre action va apporter un coup de fouet significatif à l'économie », a déclaré Jerome Powell lors d'une conférence de presse.

Il a également estimé qu'il fallait probablement s'attendre à « plus de coordination formelle » entre les pays du G7. Jerome Powell, qui est sous le feu des critiques de Donald Trump qui exige toujours plus de baisse des taux, a par ailleurs souligné qu'il n'était pas du rôle de la Banque centrale de « conseiller ceux qui décident des mesures budgétaires ».

Baisse de 0,5 point de son taux directeur

Pour l'heure, le dirigeant de l'institution financière a insisté sur le fait que l'économie américaine était « solide » et il estime qu'elle va tirer son épingle du jeu. « Je m'attends à ce qu'il y ait un retour à une croissance solide et un marché du travail solide également ».

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Ces déclarations n'ont toutefois pas semblé rassurer Wall Street qui s'est enfoncé dans le rouge lors de son intervention. Les investisseurs ont pu interpréter la décision d'abaisser les taux comme la preuve que l'impact sur l'économie allait être plus marqué que prévu. La Banque centrale américaine a annoncé mardi une baisse des taux de 0,5 point de pourcentage, une décision surprise, prise en urgence en raison des risques que fait poser la propagation du nouveau coronavirus.