La Banque de France s'apprête à réduire « légèrement » sa prévision de croissance française pour 2020, qu'elle attendait jusqu'ici à 1,1%, à cause des conséquences de l'épidémie liée au nouveau coronavirus, a indiqué mardi son gouverneur François Villeroy de Galhau.

« Nous allons très certainement la réviser légèrement à la baisse » lors de la prochaine actualisation des prévisions de la banque centrale le 23 mars prochain, a déclaré son gouverneur lors d'une intervention au ministère des Affaires étrangères. Il n'a pas précisé de quelle ampleur sera cette révision, estimant que l'épidémie de Covid-19 « aura des conséquences négatives mais temporaires ».

L'épidémie de Covid-19 a débuté fin janvier dans la province du Hubei en Chine et s'est rapidement étendue à plus ou moins grande échelle dans d'autres pays du monde. Des conséquences se font déjà sentir sur de nombreux secteurs économiques, comme le tourisme, l'automobile, ou l'électronique, et plus globalement sur les entreprises présentes en Chine ou dont ce pays est un maillon essentiel de la chaîne de production.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Le ministre français de l'Economie Bruno Le Maire a déjà affirmé que l'épidémie pourrait à ce stade amputer la croissance française de 0,1 point de pourcentage en 2020. « Si jamais ça persiste et que l'épidémie prend de l'ampleur, bien entendu que l'impact sera plus important », avait-il prévenu mi-février.