Plan du site Rechercher
Orange Bank

Pôle financier public Poste-CNP-CDC : l'Autorité de la concurrence donne son feu vert

  • MoneyVox avec AFP
  • ,
Entrée de la Caisse des dépôts à Paris
© Bruno Bernier - Fotolia.com

L'Autorité de la concurrence a annoncé lundi avoir autorisé les prises de contrôle de CNP Assurances par La Banque Postale et celle du groupe La Poste par la Caisse des dépôts (CDC), ouvrant la voie au futur pôle financier public prévu pour 2020.

Ces autorisations ont été accordées sans condition particulière, indique l'Autorité de la concurrence sur son site. Ces deux opérations, qui ont lieu simultanément, résultent de la réorganisation de la détention du capital du groupe La Poste et de CNP Assurances afin de créer, à l'initiative du gouvernement, un pôle de bancassurance public, explique-t-elle. La constitution du futur mastodonte financier public s'effectuera après la concrétisation de plusieurs opérations capitalistiques complexes.

Un montage financier complexe

CNP Assurances, l'un des premiers assureurs de personnes en France valorisé plus de 12 milliards d'euros, va passer sous contrôle de La Banque Postale, filiale bancaire du groupe La Poste. Parallèlement, la Caisse des dépôts contrôlera La Poste. Pour ce faire, la Caisse des dépôts et l'Etat doivent céder leurs participations respectives de 1,11% et 40,87% dans CNP Assurances à La Poste, qui elle-même apportera sa participation à La Banque Postale, qui détiendra alors 62,13% de l'assureur.

Parallèlement, la Caisse des dépôts doit acquérir auprès de l'Etat une participation complémentaire au capital de La Poste pour un montant de près d'un milliard d'euros. Au terme de l'opération, la CDC sera l'actionnaire majoritaire de La Poste, à 66%, aux côtés de l'Etat qui en gardera 34%.

Une présence dans de nombreux secteurs d'activité

« Compte tenu de la présence de la CDC et du groupe La Poste dans de nombreux secteurs économiques, l'analyse de l'Autorité a porté sur un grand nombre de marchés dans des secteurs variés », tels que la banque, l'assurance, l'immobilier, le traitement des documents et des données ou l'accès à internet et de la santé, précise le gendarme de la concurrence. Mais son analyse s'est concentrée essentiellement sur la banque et l'assurance, marchés sur lesquels CNP Assurances, La Banque Postale et la CDC sont actifs.

L'Autorité de la concurrence « a écarté tout risque d'atteinte à la concurrence sur ces marchés », étant donné que « les parts des marché respectives des parties sur l'ensemble des marchés identifiés restaient modérées », et que « d'autres acteurs puissants » tels que le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel, BNP Paribas et BPCE y étaient également actifs. En 2018, CNP Assurances était le troisième groupe d'assurances en France par le chiffre d'affaires, avec 21,6 milliards d'euros de revenus et une part de marché de 8,6%, derrière Axa et Crédit Agricole Assurances, d'après un classement établi par l'hebdomadaire l'Argus de l'assurance.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox