S’ils ont de plus en plus conscience des avantages des banques 100% mobiles, les Français restent en majorité méfiants face à ces nouveaux acteurs.

Selon un sondage OpinionWay pour Ferratum Bank, 22% des sondés sont aujourd’hui partants pour souscrire dans une néobanque. Le plus souvent pour un compte secondaire, car 4% seulement seraient prêts à y placer toute leur épargne. A l’inverse, 59% des Français ne se sentent pas prêts et s’interrogent notamment sur la solidité de ces nouveaux entrants.

La situation pourrait toutefois évoluer rapidement. Car à défaut de leur faire totalement confiance, une majorité de Français a pris conscience des points forts des néobanques. 77% d’entre eux y voient une opportunité de payer moins de frais bancaires, qu’ils sont 85% à considérer trop élevés dans les banques traditionnelles. Un argument qui pèse particulièrement chez les personnes issues des catégories les plus populaires. Une majorité de sondés voit également dans les banques mobiles une opportunité d’accéder à des services plus innovants (60%) et plus réactifs (54%).

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Enfin, à défaut d’y ouvrir un compte à court terme, les Français ont bien l’intention de tirer profit de l’émergence des néobanques. Ils sont ainsi 71% à y voir l’opportunité de faire pression sur leur banque actuelle pour disposer de meilleures conditions bancaires !

(1) Etude réalisée auprès d’un échantillon de 1 022 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas. Interviews réalisées par questionnaire autoadministré en ligne les 22 et 23 novembre 2017.