Jean-Laurent Bonnafé, administrateur directeur général de BNP Paribas, a pris depuis le 1er septembre la présidence tournante de la Fédération bancaire française (FBF), l’association professionnelle du patronat bancaire français.

Désigné pour un an, il y remplace Philippe Brassac, directeur général de Crédit Agricole SA. Traditionnellement, les patrons des 4 principaux groupes bancaires français - BPCE, Société Générale, Crédit Agricole, BNP Paribas, dans cet ordre - se succèdent à ce poste hautement politique. C’est François Pérol, le président du directoire du groupe BPCE, qui occupera le siège de vice-président, et Nicolas Théry, président de la Confédération nationale du Crédit Mutuel, celui de trésorier. Philippe Brassac, lui, retrouve son siège au comité exécutif, en compagnie de Frédéric Oudéa, directeur général de la Société Générale et de Rémy Weber, président du directoire de la Banque Postale.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Le président de la FBF est notamment chargé de représenter les intérêts de l’industrie bancaire française, qui emploie 370 000 salariés, aux niveaux français, européen et international. L’association, créée en 2001, est représentée à Bruxelles, siège de la commission européenne, et à Francfort, siège de la Banque centrale européenne. Elle y intervient notamment sur les questions règlementaires bancaires et financières. A ce titre, le nouveau président devra notamment prendre en charge les dossiers Brexit et DSP2.