Les billets de 50 euros sont, de loin, les plus répandus en Europe. Ce sont aussi ceux qui sont les plus touchés par la contrefaçon, devant les coupures de 20 euros.

« 331 000 faux billets en euros ont été retirés de la circulation au premier semestre 2017 », annonce la Banque centrale européenne (BCE) dans un communiqué diffusé vendredi, une statistique identique à celle du premier semestre 2016, et légèrement inférieure au second semestre 2016 (353 000 faux billets).

La BCE rappelle comme à son habitude que le nombre de faux billets décelés reste extrêmement faible au regard du nombre de billets circulant dans la zone euro : « Actuellement, plus de 20 milliards de billets en euros sont en circulation, pour une valeur totale supérieure à 1 100 milliards d’euros », précise la BCE, qui insiste sur la sécurité de ce moyen de paiement dans son communiqué : « Les billets en euros restent un moyen de paiement fiable et sûr. »

20 et 50 euros : 85% des billets contrefaits

« Environ 85% de ces billets contrefaits étaient des coupures de 20 et 50 euros », complète la BCE. En nombre de faux billets décelés, la coupure de 50 euros arrive nettement en tête (47,6%) devant celle de 20 euros (36,9%) et celle de 100 euros (9%). « Petite coupure » très appréciée des Français, le billet de 10 euros ne représente « que » 2,4% des contrefaçons décelées au cours du semestre écoulé.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

« La majeure partie (96,7%) des faux billets ont été saisis dans les pays de la zone euro », affirme la BCE, les plus de 3% restants ayant été majoritairement détectés dans les autres Etats membres de l’Union européenne.