Hello Bank!

BPCE : une nouvelle Caisse d'Epargne du Grand Est en avril 2018

  • Par
  • ,
Fusion Caisse d'Epargne Alsace et Lorraine Champagne-Ardenne
DR

La Fédération nationale de la Caisse d’Epargne (FNCE) vient d’annoncer la fusion à venir de deux de ses entités, Alsace d’un côté, Lorraine Champagne-Ardenne de l’autre. Cette future Caisse d’Epargne Grand Est verra le jour en avril 2018.

Le rapprochement a été inauguré par la signature récente d’un « pacte fondateur » entre les conseils d’orientation et de surveillance des deux caisses. C’est Benoît Mercier, le président du directoire de la Caisse d’Epargne Lorraine Champagne-Ardenne qui mènera la fusion, en relation avec Patrick Ibry, son homologue de la Caisse d’Epargne d’Alsace. « Ils partageront et formuleront ensemble d’un commun accord des propositions auprès du comité de pilotage stratégique de la fusion », précise le communiqué de la FNCE.

Le siège de la nouvelle entité, dont l’emprise territoriale correspond exactement à celle de la nouvelle région Grand Est, sera localisé dans la capitale régionale, à Strasbourg. Metz, Nancy et Reims garderont toutefois une part de l’activité des services commerciaux et administratifs. « Ce rapprochement », promet la Caisse d’Epargne, « respectera les bassins d’emplois des deux caisses ».

Taille critique

Avec 515.000 clients et 1.080 collaborateurs en CDI, la Caisse d’Epargne Alsace pèse aujourd’hui moitié moins que sa future alliée. Si le communiqué n’est pas explicite sur ce sujet, l’atteinte d’une taille critique et la correspondance de la nouvelle entité avec les frontières administratives de la région seront certainement citées parmi les principales raisons de la fusion.

Les chiffres clés de la future entité

En additionnant les chiffres clés 2016 des deux caisses appelées à fusionner, la future Caisse d’Epargne du Grand Est devrait compter :

  • 1,7 million de clients, dont 436.000 sociétaires ;
  • 3.100 collaborateurs ;
  • 358 agences ;
  • un PNB de 564 millions d’euros et un résultat net de 96,7 millions d’euros.

Cette annonce est conforme avec les projets de BPCE, dévoilés récemment à l’occasion d’un point presse consacré à la transformation de la banque de proximité du groupe. Ce plan prévoit notamment de ramener à 14 le nombre de Caisses d’Epargne, et à 12 celui des Banques Populaires. Du côté de la BP, une fusion des entités Ouest et Atlantique est également en cours.

Lire aussi : Banque Populaire et Caisse d'Epargne : le point sur les fusions

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Mai 2017