Les clients de Boursorama Banque pouvaient déjà importer dans leur espace en ligne les données de leurs comptes détenus dans d’autres enseignes. Ce service d’agrégation, une quasi-exclusivité, est désormais entièrement gratuit.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Boursorama Banque est une des rares banques, avec Fortuneo et prochainement HSBC, à permettre à ses clients d’importer automatiquement dans leur espace bancaire en ligne les données issues de comptes détenus dans d’autres enseignes, les relevés de ces comptes, ainsi que les factures de certains créanciers (EDF notamment). Un type de services, dit d’agrégation de comptes externes, auquel certains observateurs prédisent un avenir radieux. Afin de le proposer, la filiale 100% numérique de la Société Générale a même racheté en mars 2015 la fintech Fiduceo.

Jusqu’ici toutefois, Boursorama avait fait le choix de facturer ce service 5 euros par mois, au-delà de 5 comptes externes agrégés. La formule n’a, semble-t-il, pas fonctionné, et la banque change donc son fusil d’épaule : dans un mail adressé à ses usagers en date du 19 septembre, elle annonce qu’il est entièrement gratuit. « Nous avons (…) l’objectif d’enrichir nos outils de gestion de compte, notamment l’agrégation de comptes externes et la récupération automatique de documents, pour parvenir, au moins, à doubler le nombre d’utilisateurs de ces services », annonçait déjà Benoît Grisoni, le patron de la banque en ligne, dans un entretien accordé à cBanque fin avril.

Lire l’interview de Benoît Grisoni : Quel avenir pour le compte bancaire gratuit de Boursorama ?

Cette nouvelle gratuité est à rapprocher d’une autre évolution tarifaire récente : l’augmentation brusque, de 3 à 5 euros, du prix des opérations de banque au quotidien initiées au téléphone. Des services numériques automatisés et gratuits d’un côté ; un recours à l’humain lourdement facturé de l’autre : un aperçu de la banque en ligne de demain.