BNP Paribas espère lancer d'ici la fin de l'année une nouvelle plateforme reposant sur la technologie « blockchain » pour faciliter l'émission de titres par des entreprises non cotées, selon un communiqué publié lundi.

Pour ce projet, la banque française s'est associée à trois spécialistes du financement participatif dans le secteur des énergies renouvelables : Lendosphère, Enerfip et Lumo. « Dans le cadre de ce partenariat, BNP Paribas Securities Services travaille à la mise en place d'un registre distribué qui enregistrera tous les minibons émis via la plateforme et consignera toutes les transactions associées et les changements de propriété », a souligné le groupe dans son communiqué.

L'objectif déclaré du groupe bancaire est de « faciliter l’émission par les PME à capitaux privés de minibons via des plateformes de financement participatif ». Créés cette année par ordonnance, les minibons sont une nouvelle catégorie de bons de caisse – des titres émis en échange d'un prêt – présentant la particularité de pouvoir être échangés sur des plateformes de financement participatif.

Lire à ce propos : Des minibons de caisse pour prêter aux PME

Apparue en 2009 avec la monnaie virtuelle Bitcoin, la « blockchain », registre de transactions numérique, est un protocole informatique qui s'apparente à une gigantesque base de données publique, sécurisée et partagée où sont inscrites des opérations financières.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

De nombreux acteurs du secteur financier, banques et assureurs en tête, multiplient depuis plusieurs mois les initiatives reposant sur cette technologie, censée aussi permettre de réduire les coûts de traitement des opérations.