Le groupe Banque Populaire - Caisse d’Epargne, associé à Visa et à la start-up HeoH, installe dans différents sites touristiques français des bornes de paiement d’un nouveau genre.

Vous les avez peut-être vues si vous avez visité Carcassonne, le Mont Saint-Michel ou le Château de Fontainebleau cet été : 18 bornes flambant neuves ont récemment fait leur apparition dans 16 sites touristiques français. Leur objectif : encourager les visiteurs à financer, grâce à un micro-don de 2 ou 3 euros, les travaux d’entretien et de rénovation de ces lieux historiques. Et ce de la manière la plus moderne qui soit : grâce au paiement sans contact, par carte bancaire ou mobile.

Portée par une start-up nommée HeoH, cette initiative a reçu le soutien de deux acteurs majeurs de secteur financier, BPCE et Visa. « Le groupe BPCE met à disposition son savoir-faire dans le domaine des moyens de paiement ainsi que la force de ses réseaux Banque Populaire et Caisse d’Epargne, très ancrés dans les territoires », explique un communiqué commun. « Visa, en tant qu’entreprise mondiale des technologies de paiements, apporte son expertise sur la monétique et facilite les transactions de paiement sécurisées en utilisant la technologie sans contact par carte et par mobile. »

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Le déploiement de ces bornes va se poursuivre dans les mois à venir, « afin de soutenir différentes causes dans des lieux privés et publics ».