Près de 50% des billets contrefaits saisis sur les six premiers mois de l’année 2016 sont des coupures de 50 euros, selon la BCE. L’institution met par ailleurs en avant le « recul » de la contrefaçon par rapport à 2015.

« Quelque 331.000 faux billets en euros ont été retirés de la circulation au premier semestre 2016, soit une baisse de 25% par rapport au second semestre 2015 » (445.000 faux billets), annonce ce vendredi la Banque centrale européenne (BCE) dans un communiqué. Avant d’insister sur le fait que « ce nombre reste très faible comparé au volume » de billets authentiques : « plus de 18,5 milliards de coupures au premier semestre 2016 ».

Comment expliquer cette nette diminution de la fausse monnaie saisie eu Europe (1) ? La BCE ne livre pas d’explication, se contentant de rappeler les « différents canaux de communication » mis en place par l’Eurosystème pour « aider le public à faire la distinction » entre billet authentique et contrefaçon : la méthode du « toucher, regarder, incliner », l’incitation à prendre contact avec la police en cas de doute, etc.

Le billet de 50 « double » celui de 20 euros

Au 1er semestre, 48% des billets contrefaits étaient des billets de 50 euros, coupure très utilisée en Europe, moins en France. Les Français préfèrent le billet de 20 euros, qui représente lui plus de 31% des fausses coupures sur le début 2016. Ces chiffres confirment la tendance constatée en 2015 : les faussaires semblent se détourner du billet de 20 pour s’intéresser au billet de 50. Au 1er semestre 2015, près de 55% des billets saisis étaient des coupures de 20 euros, pour 46% au second semestre et, donc, moins d'un tiers sur ce début d'année.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

La coupure de 50 euros suit un chemin inverse : elle représentait 31% des contrefaçons retirées de la circulation sur la première partie de l’année 2015, 37% lors de la seconde, et donc près de la moitié à présent. « Le nouveau billet de 50 euros, qui comporte des signes de sécurité innovants, sera lancé le 4 avril 2017 », rappelle la BCE dans son communiqué. Le nouveau billet de 20 euros, lui, a été mis en ciculation le 25 novembre dernier.

(1) Dans son communiqué, la BCE précise que « la majeure partie (97,6%) des faux billets ont été saisis dans les pays de la zone euro », 1,7% ayant été détectés dans les autres Etats membres de l’UE, pour 0,7% « dans d’autres régions du monde ».