Depuis ce matin, un nouveau billet de 20 euros est disponible dans les distributeurs automatiques des pays de la zone euro. Retour en chiffres sur ce lancement à enjeu particulier, le 20 euros étant à la fois le billet le plus utilisé et le plus contrefait.

1 - Outre un design légèrement modernisé, la raison d’être de la nouvelle série de billets en euros est d’améliorer les dispositifs de sécurité permettant de les distinguer des contrefaçons. Le nouveau billet de 20 euros intègre ainsi un signe de sécurité inédit : une fenêtre-portrait intégrée dans l’hologramme représentant la princesse mythologique Europe.

1,9 - 1,9 milliard de nouveaux billets de 20 euros ont été fabriqués en France, soit 44% de l’ensemble des besoins de l’Eurosystème. La France est le premier imprimeur de billets de la zone euro. Au total, 4,3 milliards de billets de 20 euros ont été fabriqués, par 4 papetiers et 7 imprimeurs.

3 - Le nouveau 20 euros est le troisième billet de cette nouvelle série, après le 5 euros en mai 2013 et le 10 euros en septembre 2014. En 2017, ce sera donc au tour du billet de 50 euros, nettement moins courant en France, d’être renouvelé.

19 - Le nouveau billet de 20 euros est disponible simultanément dans les 19 pays de la zone euro.

52 - 52% des billets retirés en France aux distributeurs automatiques sont des billets de 20 euros. C’est également la coupure la plus utilisée pour régler des achats. D’où l’enjeu particulier de ce lancement en France. Ce n’est pas le cas dans tous les pays : les Italiens, par exemple, utilisent beaucoup plus fréquemment les billets de 50 euros.

55 - 55% des 454.000 faux billets saisis en Europe au 1er semestre 2015 étaient des coupures de 20 euros, ce qui en fait aussi le billet préféré des faussaires, devant le 50 euros (31%) et le 100 euros (8,5%).

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

80 - 80% des billets de 20 euros en circulation d’ici à septembre 2016 seront issus de la nouvelle série, espère la Banque de France. Toutefois, l’ancien billet conservera un cours légal pendant plusieurs années. Et même après expiration, ils pourront toujours être échangés aux guichets de la Banque de France.

90 - Selon la Banque de France, plus de 90% des équipements authentifiant les billets (distributeurs, caisses automatiques, compteuses, etc.) sont d’ores et déjà prêts à reconnaître la nouvelle coupure de 20 euros.

26.000 - C’est le nombre de professionnels qui ont été formés par la Banque de France à l’authentification du nouveau billet de 20 euros, grâce notamment à la technique du « toucher, regarder, incliner ». Un million de brochures d’information ont également été distribuées au public et aux professionnels, en prévision de ce lancement.