Zéro paperasse, pour une ouverture de compte 100% en ligne simple et rapide : c’est une des premières promesses des banques 100% web. Nous avons vérifié si cet engagement était tenu, en testant les procédures de souscription des six enseignes phares du marché français de la banque en ligne. Deuxième banque au banc d'essai : Boursorama.

Avec ING Direct, Boursorama fait figure de pionnier de la banque en ligne en France. Historiquement spécialisée dans le courtage en ligne, la société a lancé son offre bancaire en 2006, avant d’appuyer plus fortement le développement du compte courant à partir de 2010. Filiale à 100% de la Société Générale depuis la mi-2015, Boursorama est très clairement engagée dans une politique de recrutement massif de clients, en visant le million à court terme. Pour y parvenir, la banque a revu sa communication en mars 2016 en pariant sur la liberté du client. Parmi les contraintes dont Boursorama veut affranchir ses usagers : une ouverture « simple, rapide et 100% en ligne ». Effet d'annonce ou réalité ? Notre test.

Un formulaire rapide et instinctif

Sur la première page de souscription, la promesse se concrétise : seulement « 5 minutes » sont nécessaires pour compléter le formulaire selon Boursorama. Concis, relativement clair et pas trop intrusif, ce formulaire se remplit sans grande complication mais les 5 minutes annoncées ne sont pas de trop. Une barre de progression permet de suivre les étapes, des informations complémentaires sont fournies en survolant les « ? », et un tchat est rapidement proposé en cas d’incompréhension. Le souscripteur peut aussi solliciter un conseil par téléphone (numéro vert) ou demander à être rappelé. Autre point positif : dès la deuxième page, l’internaute peut sauvegarder sa saisie et reprendre ultérieurement. Le formulaire se complète donc globalement sans accro.

Premier bémol toutefois : selon le canal de souscription utilisé (comparateur, publicité ou directement sur le site de la banque), l'offre de bienvenue – actuellement de 80 euros – et le code promotionnel correspondant sont plus ou moins bien indiqués. Le souscripteur devra donc bien noter ce code avant d’entamer la souscription.

Boursorama force la main sur l’assurance

Par ailleurs, à l’heure de sélectionner la carte bancaire, Boursorama suggère de souscrire des produits annexes : des livrets d’épargne et des assurances. Un produit est plus fortement mis en avant que les autres : la filiale de la Société Générale nous « recommande de souscrire à l’assurance Boursorama Protection ». Cette « assurance de la vie courante » est payante (0,99 euros par mois pour un compte individuel) et couvre entre autres les moyens de paiement. Contrairement aux autres produits proposés, l’incitation de Boursorama va jusqu’à pré-cocher la souscription de l’offre « Boursorama Protection ». S’il ne souhaite pas payer, l’internaute doit donc veiller à décocher cette case.

Signature électronique et validation au téléphone

Une fois le formulaire rempli, le souscripteur peut finaliser l’ouverture en ligne. Pour signer électroniquement, il doit répondre à un appel téléphonique puis lire « à voix haute et compréhensible » le message indiqué à l’écran. Une étape nécessaire pour s’authentifier et garantir le consentement du signataire. Il reste ensuite à valider la procédure et à scanner un exemplaire de signature. Vient enfin le téléchargement des pièces justificatives. Ce sont globalement les mêmes que pour la concurrence : pièce d’identité, justificatif de domicile, derniers bulletins de salaire et RIB. En cas de pièce manquante, il est possible de finaliser le téléchargement plus tard.

En revanche, si l’on ne choisit pas l’ouverture 100% en ligne, Boursorama ne propose pas d’envoyer le dossier à son futur client par courrier. Ce dernier doit nécessairement télécharger le document et l’imprimer par lui-même.

10 euros à verser une fois le dossier complet

Au cours de cette procédure, Boursorama envoie quatre emails : un premier avec des identifiants pour finaliser l’ouverture, un deuxième pour souhaiter la bienvenue, un troisième pour confirmer l'ouverture du dossier et un quatrième pour annoncer les étapes à venir. Les emails suivants, plusieurs jours plus tard (environ une semaine pour ce test grandeur nature), viennent soit confirmer que le dossier est complet, soit réclamer un document dans le cas contraire. Une fois le dossier complet, Boursorama livre les coordonnées bancaires du nouveau compte, l’IBAN étant nécessaire pour verser les 10 premiers euros sur le compte. La banque en ligne ne laisse d’ailleurs pas le choix à ses nouveaux clients : ce premier versement ne peut s’effectuer que par virement, pas par carte bancaire ou par chèque comme chez certains concurrents. Une restriction contrebalancée par ce ticket d’entrée très abordable, et par le fait que les 10 euros en question ne seront demandés qu’une fois le dossier complet et validé.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Plusieurs semaines d’attente mais un suivi régulier

Pour ce test grandeur nature, il aura fallu exactement un mois pour finaliser l’ouverture (carte activée et accès à l’espace en ligne). Un délai qui peut paraître long mais qu’il convient de relativiser car la procédure a été ralentie par une pièce justificative incomplète et une période de probable afflux important en tout début d'année. Le jeu en valait toutefois la chandelle puisqu’aussitôt le compte ouvert, nous disposions d’un solde de 90 euros : les 10 euros versés + la prime de 80 euros déjà disponible.

Et malgré ce délai, Boursorama parvient à rassurer le souscripteur par des emails réguliers lors de la période d’attente : confirmation d’obtention de la prime de bienvenue, un « quickstart » qui rappelle les étapes restantes, la confirmation de l’envoi de la carte de paiement, etc. Au total, pas une semaine ne s’est écoulée sans un signe de la part de Boursorama. Ces emails se sont accompagnés de trois courriers, jamais en recommandé : un pour la carte bancaire, un pour le code secret, et un pour l’identifiant à l’espace en ligne.

Activation de la carte bancaire par email

Gros étonnement, toutefois, en découvrant le procédé d’activation de la carte bancaire : Boursorama nous envoie pour cela un email sur lequel nous sommes invité à cliquer sur le bouton « Activez votre carte bancaire ». Une procédure inattendue, qui tranche avec les consignes de sécurité assénées par la profession bancaire !

Bilan : une impression globalement positive, grâce à une procédure fluide et plutôt rassurante, malgré quelques bémols. Et ce même si le sésame s’est fait attendre.

Ouvrir un compte Boursorama Banque : la notation
Page d'information préalable (sur 0,5 point)0,4
Formulaire de saisie (sur 1 point)0,8
Finalisation du dossier d'ouverture (sur 1 point)0,8
Premier versement sur le compte (sur 0,5 point)0,2
Suivi et déroulé de l'ouverture (sur 1 point)0,9
Réception identifiants et carte (sur 1 point)0,8
NOTE GLOBALE (sur 5 points)3,9

Plus d’informations sur le compte bancaire Boursorama