Le groupe bancaire BPCE a vu son bénéfice net augmenter de 24,9% au deuxième trimestre, à 1,1 milliard d'euros, gonflé par des éléments exceptionnels à hauteur de 167 millions d'euros, selon un communiqué publié jeudi.

En excluant ces éléments non récurrents, dont la vente en plusieurs blocs de titres du promoteur immobilier Nexity, le résultat net de BPCE, qui chapeaute les réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne, ressort en hausse de 2,5%, à 886 millions d'euros. Au niveau des métiers récurrents, dont la banque commerciale et l'assurance, le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) a grimpé de 6,3%, à 5,9 milliards d'euros, pour un bénéfice net en progression de 17,6%, à 1,1 milliard.

« Pour son sixième anniversaire, en cette fin juillet 2015, le groupe BPCE témoigne de sa solidité et de son dynamisme », a souligné le président du directoire, François Pérol, cité dans le communiqué. BPCE se targue ainsi d'avoir encore renforcé sa solvabilité : son ratio de fonds propres « dur » (capital et bénéfices mis en réserve rapportés aux crédits consentis) s'établissait fin juin à 12,4%, en hausse de 0,20 point de pourcentage par rapport au 31 mars.

Les dépôts progressent plus vite que le crédit

L'encours des crédits, en prenant en compte les réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne, a augmenté de 2,7%, à 384 milliards d'euros, sur un an, un rythme moindre que celui de la progression de l'encours des dépôts (+4,7% à 618 milliards).

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Par réseau, Banque Populaire a vu son PNB augmenter de 2,6%, à 1,7 milliard d'euros, pour un résultat avant impôt de 440 millions d'euros (+9,9%). Caisse d'Epargne, pour sa part, a connu une croissance de ses revenus de 4,6%, à 1,8 milliard d'euros. Son résultat avant impôt a atteint 518 millions d'euros (+15,9%). Sur l'ensemble du premier semestre, le résultat net de BPCE a connu une hausse de 6,4%, à 1,7 milliard d'euros.