Plus d’un tiers des Français qui ont pour banque principale une banque en ligne se sont équipés de produits d’épargne au cours des douze derniers mois, selon la dernière étude publiée par Boursorama Banque. Ce taux de souscription est deux fois plus important que celui des clients des banques traditionnelles.

La banque en ligne Boursorama s’intéresse, une fois de plus, aux relations qu’entretiennent les Français avec leur banque. Sans surprise, dans son étude menée par Opinionway (1), la filiale du groupe Société Générale affirme que les usagers sont satisfaits de leur banque (à 72%), d’autant plus s’il s’agit d’une banque tout en ligne (à 82%).

Les résultats du sondage publié mardi matin font également ressortir quelques chiffres inédits. Ainsi, on y apprend que les clients des banques en ligne s’équipent davantage en produits d’épargne que ceux des banques traditionnelles. 35% des sondés ayant pour banque principale une banque tout en ligne ont souscrit à un ou plusieurs produits d’épargne au cours des douze derniers mois. C'est deux fois plus que les clients des banques traditionnelles (16%). De la même façon, 34% des usagers des banques en ligne se sont informés sur des produits financiers auprès de leur établissement bancaire au cours de l’année qui vient de s’écouler, contre 22% des usagers des banques traditionnelles.

Trois quarts des clients des banques en ligne sont fidèles à leur banque

Autre surprise : les clients des banques en ligne, pourtant très connectés, ont été moins nombreux à consulter leur compte au cours des douze derniers mois (88%) que ceux des banques traditionnelles (93%).

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

L’étude de Boursorama révèle une dernière donnée inédite : les Français seraient davantage fidèles aux banques en ligne qu’aux banques traditionnelles. La différence est toutefois minime puisque, selon ce sondage, 74% des clients des banques en ligne sont « globalement » fidèles à leur banque, contre 71% des usagers des banques traditionnelles. Des chiffres qui contredisent néanmoins de nombreuses études sur le sujet qui qualifient souvent les clients des banques en ligne de « volatiles ».

(1) Enquête menée en avril 2014 auprès d’un échantillon de 1.054 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatif de la population française.