Le directeur général délégué de BNP Paribas a annoncé ce matin la fermeture de 14 agences bancaires parisiennes du groupe. Aucun plan national de fermetures n’est prévu même si les syndicats redoutent la disparition d’autres agences au-delà de 2014 et en province.

A l’occasion de la présentation des résultats annuels de BNP Paribas, son directeur général délégué, François Villeroy de Galhau, est revenu sur l’avenir du réseau d’agences du groupe. « Nous ne prévoyons pas de plan national de réduction mais des adaptations dans certaines régions » a-t-il déclaré.

Pour l’heure, quatorze fermetures d'agences parisiennes ont été confirmées. Elles impacteront cinquante-cinq salariés qui doivent tous être reclassés. De sources syndicales, les premières fermetures devraient être effectives dès avril prochain. Les agences concernées présentent souvent des locaux trop exigus et vétustes, affichent une activité en déclin ou, plus souvent, sont situées trop près géographiquement d’autres agences BNP Paribas.

14 fermetures : un « chiffre modeste »

Le syndicat SNB évoquait en début de semaine la fermeture d’une quarantaine d’agences en France dans les colonnes du quotidien Les Echos. « Nous n’en savons rien », nous affirme de son côté Christian Habold, délégué syndical national FO. « Il y aura certainement d’autres fermetures d’agences dans le futur et en régions, mais nous ne savons pas combien. »

Le nombre de fermetures annoncées à Paris est un « chiffre modeste », estime de son côté François Villeroy de Galhau. Le syndicaliste, Christian Habold, partage cet avis. « Quatorze fermetures, c’est peu. Il y a régulièrement des agences qui ferment, d’autres qui ouvrent… ». Toutefois, l’inquiétude commence à monter chez les salariés du réseau d’agences. « [Ils] sont davantage préoccupés par l’évolution de leur métier que par les fermetures en elles-mêmes » précise Christian Habold. « C’est tout le concept bancaire qui est en train de changer, et pas seulement chez BNP Paribas. La banque évolue parce que le comportement des clients a évolué. »

Jusqu'à 130 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

Trois formats d'agences : express, conseil et projet 

Le directeur général délégué du groupe s’est voulu rassurant ce matin : « Nous croyons beaucoup à l'avenir du réseau d'agences », a-t-il indiqué, précisant que le groupe avait soumis à consultation un projet de remaniement du format des agences, qui repose sur trois catégories : express, conseil et projet.

L'un des axes du plan stratégique 2014-2016 du groupe est le remaniement du réseau d'agences, pour répondre au comportement des clients qui s'y rendent de moins en moins. Selon François Villeroy de Galhau, l'idée est d'orienter le réseau vers des agences à plus forte valeur ajoutée, avec de l'« innovation embarquée » et plus de conseil.

Lire aussi : BNP Paribas : des « agences express » et des « pôles d'experts » à partir de 2014