La BCE vient de dévoiler le calendrier de lancement du nouveau billet de 10 euros, issu de la série « Europe ». Il sera présenté le 14 janvier prochain à Francfort, avant une mise en circulation prévue après l’été 2014.

Plus de douze ans après son introduction, le billet de 10 euros va recevoir l’an prochain un lifting complet. Dès l’automne 2014, la petite coupure actuelle va en effet disparaître progressivement de nos porte-monnaies pour être remplacée par sa nouvelle version appartenant, comme le nouveau billet de 5 euros lancé en mai dernier, à la série « Europe », en référence à la déesse de la mythologie grecque.

La Banque centrale européenne a ainsi prévu de remplacer progressivement les espèces de tous montants, à raison d’une par an. Son objectif est notamment de couper l’herbe sous le pied des faussaires, en intégrant de nouveaux signes de sécurité (hologramme, filigrane, etc.) plus difficiles à contrefaire.

Lire aussi : La BCE dévoile le nouveau billet de 5 euros, premier de la série « Europe »

Un calendrier étendu pour éviter les cafouillages

Dans un communiqué publié ce mardi 26 novembre, la BCE a dévoilé le calendrier de lancement de ce nouveau billet de 10 euros. Premier temps : un séminaire destiné aux fabricants et fournisseurs d’équipements pour les billets, qui s’est déroulé aujourd’hui à la Banque nationale de Belgique, à Bruxelles. Viendra ensuite, le 13 janvier 2014, la présentation officielle de la nouvelle coupure, au siège de la BCE à Francfort. A cette occasion, les Européens pourront découvrir son nouveau design. Dans le même temps, des exemplaires seront distribués aux fabricants et fournisseurs d’équipement pour les billets, afin qu’ils puissent adapter leurs matériels. Enfin, la nouvelle coupure sera progressivement mise en circulation « après l’été 2014 », sans plus de précision dans l’immédiat.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Entre la présentation du nouveau billet de 5 euros, en novembre 2012, et sa mise en circulation en mai 2013, il s’était écoulé six mois. Cette fois, la BCE semble avoir fait le choix d’allonger le calendrier pour éviter certains cafouillages. En mai dernier, de nombreux commerçants avaient dans un premier temps refusé les nouveaux billets de 5 euros, craignant d’avoir affaire à des contrefaçons. Cette fois, la BCE a prévu d’envoyer dès juin 2014 des brochures d’informations dans trois millions de points de vente de la zone euro « de sorte que les professionnels appelés à manipuler des espèces aient suffisamment de temps pour se préparer à leur mise en circulation », promet le communiqué de l’institution. Autre dysfonctionnement : huit mois après la mise en circulation, certaines caisses automatiques refusent toujours les nouveaux billets de 5 euros. Pour résorber le problème, la BCE a mis cette fois en place un « programme de partenariat », qui doit permettre à tous les acteurs de la chaîne, fabricants et utilisateurs, de mettre à jour les matériels en temps et en heure.