Plan du site Rechercher

Paiements sur internet : les Français rechignent encore à utiliser smartphones et tablettes

  • Par MoneyVox
Tablette tactile
© Arman Zhenikeyev - Fotolia.com

Les Français ont largement adopté le paiement sur internet, qui leur permet de profiter des attraits du e-commerce. Mais ils rechignent encore à effectuer leurs achats depuis leur mobile ou leur tablette, selon un sondage Ifop commandé par la Banque Postale, la Société Générale et BNP Paribas.

En parallèle du lancement, mardi 17 septembre, de Paylib, le service de paiement en ligne commun à La Banque Postale, la Société Générale et BNP Paribas, les trois banques ont dévoilé une étude (1) réalisée par l’Ifop. Son sujet : les usages des Français en matière de paiements sur internet.

Selon les résultats de ce sondage, 85% des personnes interrogées équipées d’ordinateur procèdent, souvent (pour 42% d’entre elles) ou de temps en temps (pour 43%), à des paiements sur internet. Ainsi, grâce à la généralisation de l’ordinateur personnel et des connexions internet dans les foyers, le shopping chez les e-commerçants - et le paiement à distance, son corollaire - est devenu aujourd’hui une pratique grand public en France.

Très peu d’achats sur smartphone

C’est par contre encore loin d’être le cas pour les autres appareils connectés. Le pourcentage des personnes procédant souvent ou de temps en temps à des paiements en ligne passe en effet à 24% sur tablette. Il est encore plus faible pour les smartphones : 14% seulement des Français en possédant un l’utilisent parfois pour payer.

L’étude ne détaille pas les raisons de ce faible usage des paiements en situation de mobilité, alors même que les Français passent de plus en plus de temps à surfer sur les téléphones et leurs tablettes. Ce n’est a priori pas pour des questions de sécurité : les deux tiers des Français ont confiance lorsqu’ils paient sur internet. On peut supposer alors qu’il s’agit d’un problème d’ergonomie : saisir ses coordonnées bancaires sur ces appareils est encore trop fastidieux, et aucun service n’offre dans l’immédiat d’alternative crédible.

(1) Etude réalisée par internet auprès d’un échantillon de 1.006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 28 au 30 août.

Partager cet article :
Par la rédaction

© cbanque.com / VM / source AFP

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox