L’agence de communication La Matrice a récemment dévoilé la nouvelle vague de son baromètre trimestriel de l’image des marques françaises (1). La banque disposant de la meilleure image reste le Crédit Mutuel, tandis que l’écart se creuse entre les banques mutualistes et les banques dites commerciales.

Les campagnes de communication continuent à porter leurs fruits. Très abimée par la crise des subprimes, puis celle de la dette, l’image globale du secteur bancaire français continue en effet à s’améliorer. Du moins si l’on en croit la dernière vague en date (celle du mois de mai) du baromètre Posternak/Ipsos de l’image des marques. Ainsi, en termes d’indice d’image (2) , seule LCL (groupe Crédit Agricole) est stable par rapport au mois de février 2013. Les autres grandes enseignes gagnent entre 2 (Crédit Agricole, BNP Paribas) et 5 points (Crédit Mutuel). Le Crédit Mutuel et la Caisse d’Epargne figurent toujours dans le top 10 du baromètre, dominé par Yves Rocher, Airbus et Leclerc.

Autre confirmation : l’écart d’image entre les banques mutualistes et les banques nationales classiques s’accentue. 36 points d’image, deux de plus qu’en février, séparent en effet le Crédit Mutuel, la banque qui dispose (largement) de la meilleure image, de la Société Générale, qui paye encore, en queue de peloton (25e sur 30 marques recensées), les conséquences de l’affaire Kerviel. « La crise des subprimes puis celle des dettes souveraines ont dessiné une vision manichéenne de l’univers bancaire », commente Claude Posternak, le maître-d’œuvre du baromètre. « D’un côté, le « camp du bien » incarné par la banque mutualiste, de l’autre le « camp du mal » porté par celles qui représentaient avant crise, puissance et modernité. »

Le classement

  1. Crédit Mutuel (6e du classement, 59 points d’indice d’image)
  2. Caisse d’Epargne (8e, 54)
  3. Banque Populaire (12e, 52)
  4. Crédit Agricole (19e, 33)
  5. BNP Paribas (22e, 30)
  6. LCL (23e, 29)
  7. Société Générale (25e, 23)
Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

(1) Sondage réalisé du 24 au 25 mai 2013 sur un échantillon national représentatif de la population française, composé de 968 personnes âgées de 18 ans et plus.

(2) L’indice d’image calculé pour ce baromètre correspond à la différence entre le pourcentage des interviewés déclarant avoir une bonne image et celui des interviewés déclarant avoir une mauvaise image de l’entreprise.