Le groupe CM10-CIC, soit le CIC et dix des 18 caisses régionales du Crédit Mutuel, a annoncé jeudi avoir enregistré en 2011 un bénéfice net en baisse de 23% sur un an à 1,8 milliard d'euros, affecté par une provision sur la dette grecque.

Depuis janvier 2011, le groupement, autrefois dénommé CM5-CIC, s'est agrandi avec l'élargissement à cinq autres caisses régionales du Crédit Mutuel. Il a réalisé une « année correcte mais un peu en retrait par rapport à 2010 », a commenté son directeur général, Alain Fradin, lors d'une conférence de presse.

Son résultat a été pénalisé par une charge nette de 329 millions d'euros engendrée par le provisionnement du portefeuille de titres souverains grecs, dépréciés en valeur de marché à hauteur de 70% pour le secteur bancaire et à 78% pour le secteur assurance. Le groupe a dégagé un produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) quasi stable sur un an à 11 milliards d'euros.

Baisse de la collecte en assurance-vie

Sa banque de détail, qui représente 80% de son PNB à 9 milliards d'euros, a vu son résultat avant impôt progresser grâce au changement de périmètre du groupe. En assurance, le chiffre d'affaires a au contraire reculé de 11%, dont -23% pour l'assurance-vie et +14% pour l'assurance-dommages.

« Nous ne sommes pas en décollecte mais en baisse de la collecte » en assurance-vie, a expliqué Alain Fradin, qui estime que la situation semble s'améliorer pour ce produit d'épargne depuis le début de l'année. « Nous avons fait le choix de maintenir une rémunération correcte en assurance-vie, quitte à prélever sur le revenu de l'entreprise. On a prélevé le moins possible sur la PPE (provision pour participation aux excédents) car nous voulons rester solides pour les prochaines années ». Certains assureurs ont en effet eu recours à leur PPE, prévue pour les années de vache maigre, afin d'éviter une baisse trop forte du rendement servi des fonds en euros (au capital garanti).

Comparatif des offres des cartes bancaires pour un voyage à l'étranger

Pas de suppression de postes

La banque de financement a bien résisté tandis que les performances des activités de marché ont été « moins flamboyantes » qu'en 2010, selon M. Fradin. Alors que plusieurs banques françaises ont annoncé des suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de leurs activités, le président du groupe, Michel Lucas, a indiqué que les effectifs nets avaient progressé de 1.300 personnes en 2011.

CM10-CIC compte 22,9 millions de clients, dont 1,9 million provenant des fédérations qui ont adhéré en 2011 et 235.000 nouveaux clients.