Avec le lancement, aujourd’hui, de la nouvelle offre du Livret d’Epargne Monabanq, trois banques en ligne proposent désormais des taux promotionnels sur douze mois. Mais entre un trimestre à 5% ou un an à 3,30%, quel est le choix le plus intéressant ?

Lancées dans une intense concurrence pour capter de nouveaux clients, les banques en ligne se posent toutes la même question : quelle est l’offre promotionnelle qui va leur permettre d’attirer à elles le plus d’épargne ?

La règle dans le domaine a longtemps été le taux boosté à 5% brut (voire 5,5% ou 6%) sur trois mois. Toutefois, par souci de distinction, mais aussi de fidélisation du client, certaines banques ont plus récemment choisi d’allonger les durées des promotions à un an. A tel point que le marché des livrets bancaires est désormais séparé en deux camps.

Taux d'intérêt contre durée de promotion

D’un côté, BforBank joue la constance, avec une promo qui n’a quasiment pas varié depuis la création de la banque, en octobre 2009 : 5% brut pendant trois mois pour son Livret BforBank, qui affiche par ailleurs le meilleur taux de base du marché à 2,40%. Autre acteur historique, ING Direct (4,5% + 80 euros de prime à l’ouverture d’un Livret Epargne Orange) et, plus récemment, le Livret Axa Banque (à 6%), ont également choisi l’option trimestrielle. Enfin, dans cette catégorie, on peut également citer le Compte épargne rémunéré de GE Money (5%) ou le Compte Epargne Tookam (6%).

Dans l’autre camp, on retrouve Cortal Consors (3,25% pendant 12 mois + 50 euros de prime sur le Livret Euro), Fortuneo (3,30% pendant douze mois sur le Livret +) et désormais Monabanq. La filiale du Crédit Mutuel-CIC lance aujourd’hui sa nouvelle offre : 3,30% brut pendant douze mois + 50 euros de prime à l’ouverture d’un Livret d’épargne Monabanq.

Les promos sur 12 mois plus profitables

Mais au final, quel est le choix le plus rentable pour l’épargnant ? Nous avons comparé le rendement brut de ces six « super livrets », en tenant compte de l'éventuelle prime, pour un versement initial de 5.000, 20.000 et 50.000 euros tout en maintenant le solde à ce niveau pendant un an.

Pour un versement de 5.000 euros :

  1. Monabanq (12 mois à 3,30% + 50 euros) : 215 euros ;
  2. Cortal Consors (12 mois à 3,25% + 50 euros) : 212,50 euros ;
  3. ING Direct (3 mois à 4,5% puis 1,75% + 80 euros) : 201,87 euros ;
  4. Fortuneo (12 mois à 3,30%) : 165 euros ;
  5. BforBank (3 mois à 5% puis 2,40%) : 152,50 euros ;
  6. Axa Banque (3 mois à 6% puis 1,25% jusqu’à 15.300 euros et 1,60% au-delà) : 121,87 euros.

Pour un versement de 20.000 euros :

  1. Monabanq : 710 euros ;
  2. Cortal Consors : 700 euros ;
  3. Fortuneo : 660 euros ;
  4. BforBank : 610 euros ;
  5. ING Direct : 562,50 euros ;
  6. Axa Banque : 540 euros.

Pour un versement de 50.000 euros :

  1. Monabanq : 1.700 euros ;
  2. Cortal Consors : 1.675 euros ;
  3. Fortuneo : 1.650 euros ;
  4. BforBank : 1.525 euros ;
  5. Axa Banque : 1.350 euros ;
  6. ING Direct : 1.331,25 euros.
Regroupez vos crédits! Jusqu'à -60% sur vos mensualités. Réponse en 48h

Dans tous les cas de figure, la nouvelle offre de Monabanq apparaît donc comme la plus intéressante. Elle devance de peu Cortal Consors. Fortuneo occupe généralement la troisième marche du podium, handicapée par l’absence de prime. Les promotions à douze mois sont donc, sans surprise, les plus rentables à court-terme.

Seule exception, la promo d’ING Direct, malgré le taux sur 3 mois le plus faible (4,5%) mais grâce à la prime la plus intéressante (80 euros), tire son épingle du jeu pour un encours de 5.000 euros. Les offres avec prime sont donc à privilégier pour les placements de petit montant.

Autre enseignement : Axa Banque, malgré le taux spectaculaire sur le papier (6%), est systématiquement moins rentable que le Livret BforBank. La raison en est simple : ce dernier affiche un taux hors promotion bien supérieur (2,40% contre 1,25% ou 1,60%). Attention, donc, à ne pas comparer seulement le taux promo, particulièrement pour les offres sur trois mois. Car même pour un placement à court-terme, le taux de base peut faire la différence.

Fiscalité des livrets en 2012

A noter, pour finir, que les intérêts de ces livrets bancaires sont soumis, à compter du 1er janvier 2012, à des cotisations sociales de 13,5% et à l'impôt sur le revenu (ou option pour le prélèvement forfaitaire libératoire à 24%) quand leur possesseur est une personne physique résidant fiscalement en France. En optant pour le PFL, un taux brut de 3,30% est alors équivalent à un taux net de 2,06%.