Société Générale a tenu l'engagement pris vis-à-vis du gouvernement en matière de crédit, avec une hausse de 3,1% du montant de ses crédits en 2009, au lendemain d'annonces similaires par ses concurrentes BPCE et BNP Paribas, a indiqué mercredi la banque.

Le président Nicolas Sarkozy a de nouveau stigmatisé mercredi les banques qui "serrent la vis" du crédit aux petites entreprises, alors que doit se tenir jeudi une réunion à Bercy avec leurs représentants pour faire le point sur un sujet crucial pour le redémarrage de l'économie.

Les douze établissements qui ont bénéficié du plan de soutien au secteur bancaire du gouvernement s'étaient engagés, en octobre 2008, à faire progresser leurs encours de crédit de 3 à 4% en 2009.

Ces banques ont dû se contenter, au total, d'une hausse de 2,7%.

Parmi elles, outre Société Générale, BNP Paribas (+3,7%) et BPCE (+3,7% également) ont aussi fait mieux que la moyenne.

Interrogés par l'AFP, le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole n'ont pas souhaité communiquer de chiffre d'évolution du crédit.

Société Générale assure avoir gagné des parts de marché en 2009 sur les crédits aux entreprises et aux collectivités territoriales.

Dans le détail, la banque "a renforcé sa position de leader sur les crédits de trésorerie aux entreprises, avec une part de marché qui est passée de 15.1% à 15.6% en seulement un an", selon le communiqué publié mercredi.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Société Générale annonce également que sa campagne sur une enveloppe de crédit de 5 milliards prévue pour des projets soumis entre début novembre et fin décembre, toutes clientèles confondues, a finalement débouché sur un volume de crédit de 7,6 milliards d'euros consentis sur la période.

En 2010, la banque entend "porter une attention toute particulière à la réduction des délais d'accord de crédit aux entreprises", dans la lignée des engagements pris par la Fédération bancaire française (FBF) en la matière.

Parmi les établissements impliqués par l'engagement pris auprès du gouvernement, figurent également le Crédit immobilier de France, la Banque PSA Finance (filiale du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën), Groupe RCI Banque (filiale de Renault), GE Capital (filiale du conglomérat américain General Electric), la Société des paiements PASS (filiale de Carrefour et de Cetelem), Laser Cofinoga (société commune de Galeries Lafayette et Cetelem) et VFS France (filiale de crédit du constructeur automobile Volvo).