La croissance de Nickel ne faiblit pas. La filiale de BNP Paribas a même enregistré un afflux record de clients en octobre.

Mais où s'arrêtera Nickel ? L'ascension du compte de paiement distribué en bureau de tabac - plus de 6 800 actuellement - ne faiblit pas. A la fin septembre, il comptait près de 2,3 millions de comptes ouverts depuis sa création, soulignait BNP Paribas, son principal actionnaire, à l'occasion de la présentation de résultats très positifs pour le troisième trimestre.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Son produit net bancaire (PNB), équivalent du chiffre d'affaires pour le secteur bancaire, a ainsi progressé de 25% sur an. Nickel ne connaît donc pas la crise. En deux ans, elle a gagné 1 million de clients supplémentaires, soit une conquête moyenne de 41 500 chaque mois.

2,5 millions de clients

Et le phénomène, visiblement, s'accélère. Jeudi, Nickel a fait savoir à grand renfort de communication sur les réseaux sociaux qu'elle a ouvert 47 558 comptes de plus en octobre, un record. A ce rythme là, d'ici la fin de l'année, Nickel devrait tutoyer la barre des 2,5 millions de clients.

Le coffret Nickel, qui peut être souscrit chez un buraliste ou en ligne, permet notamment de bénéficier d'une offre simple et sans frais cachés : un compte, un RIB et une carte de paiement Mastercard. Le tout pour 20 euros par an. Depuis septembre, les clients de Nickel peuvent aussi déposer des chèques sur leur compte. Un service qui coûte 3 euros par chèque déposé.

Les détails de l'offre Nickel