Jour de résultat chez Orange Bank : à la fin septembre, la banque mobile revendiquait 1,1 million de clients en France. Parmi les derniers arrivés, 6 sur 10 ont opté pour la carte bancaire haut de gamme à 7,99 euros par mois.

1,1 million de clients en France au 30 septembre 2020, c’est 100 000 de plus, environ, que trois mois plus tôt. Tous, toutefois, n’y détiennent pas un compte bancaire. Orange Bank intègre désormais dans son périmètre les quelque 450 000 clients apportés par Orange Courtage, un spécialiste des assurances pour terminaux mobiles racheté en mars dernier, et qui lui a permis d’entrer dans le club des millionnaires.

Freinée, de son propre aveu, par la crise sanitaire, Orange Bank enregistre tout de même une bonne nouvelle : sa stratégie de « premiumisation » commence à payer. Comme toutes les néobanques, elle pousse en effet ses clients à renoncer à la formule de base, gratuite, et à opter pour sa carte bancaire premium. Moyennant 7,99 euros par mois, cette dernière permet notamment de bénéficier de la gratuité des opérations en devises et d’assurances dédiées aux voyages.

Jusqu’à 80 euros offerts pour l’ouverture d’un compte Orange Bank

Il semble que cela fonctionne : Orange Bank a enregistré au 3e trimestre « un record de volume de ventes de cartes premium et près de 60% des nouveaux clients en France (hors assurances mobile) (…) ont souscrit des offres payantes (…) contre 27% au 3e trimestre 2019 »

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Malgré le succès croissant de cette « stratégie orientée valeur », Orange Bank continue à enregistrer des pertes : 29 millions d’euros au 3e trimestre, et 101 millions depuis le début de l’année. C’est moins, toutefois, que l’an passé à la même époque (115 millions).

À consulter : notre panorama des cartes bancaires gratuites